Home > Archives > La Bible Dit >
.
Appelés à servir
.
Photo: Studiomill
Aujourd’hui, j’ai décidé de polir mon réfrigérateur. Je m’installe confortablement par terre et me mets à frotter vigoureusement l’acier inoxydable. Soudain, je pense à James, mon camarade universitaire. Depuis des années maintenant, il travaille au Tchad, en Afrique, en tant que médecin missionnaire. James dort sous une tente moustiquaire. Chaque matin, il démarre son camion de type McGuyver pour se rendre dans une clinique de brousse. Malheureusement, cette clinique manque de nombreux articles élémentaires qu’on trouve facilement au service des urgences dans ma ville. Malgré tout, il se dépense jour et nuit pour les habitants du Tchad. Bien qu’il manque énormément à sa famille et ait souffert de la malaria à maintes reprises, il n’a aucunement l’intention de quitter ce pays.

Et moi, je suis là, en train de polir mon beau réfrigérateur.

D’un rapide coup d’œil, je fais l’inventaire de mes nombreux appareils ménagers. Mes yeux s’arrêtent sur mon garde-manger bien garni. Il contient plus de nourriture que ce que des tas de gens du monde entier ont vu chez eux de toute leur vie. J’ai un service de vaisselle, des verres et de l’argenterie assortis. Et ces magnifiques bols en argent, ces assiettes de service en cristal… Rien que d’y penser, ça me donne la nausée.

Oui, oui, je sais… Nous avons tous notre part à faire. Être missionnaire en Afrique n’est pas donné à tout le monde. James a été appelé à y aller, non ? Et moi, j’ai été appelée… à quoi ? À être assise confortablement et parfois bien trop longtemps dans mon agréable demeure en banlieue américaine ? Allons, allons, je donne deux fois par année mes vêtements usagés et des boîtes de haricots du fond de mon garde-manger. Pas si mal, hein ? Et je sponsorise un enfant en Afrique : chaque mois, je lui envoie de l’argent pour le nourrir et l’instruire. Je devrais être tellement fière…

J’en fais assez ou pas ?

Bon.

Serais-je en train de rabaisser les dons de charité ou le sponsoring à l’endroit des enfants dans le besoin ? Bien sûr que non ! Toutes ces choses sont valables et nécessaires. Mais c’est quand j’ai le sentiment d’en faire assez que je devrais m’inquiéter. Quand je donne sans que mon cœur y soit. Quand le sans-abri du coin ne touche plus mes cordes sensibles. Quand je fais preuve d’un aveuglement volontaire envers une famille qui doit compter chaque sou en faisant l’épicerie. Quand je suis absorbée par ma routine quotidienne au point de ne plus remarquer les besoins de ceux qui m’entourent.

Dieu m’a bénie abondamment, et je lui en suis profondément reconnaissante. Mais là, assise sur le plancher, devant mon réfrigérateur tout brillant, quelque chose me rappelle que je peux faire plus. Que je dois faire plus. James a été appelé à être un missionnaire. Moi aussi. Vous aussi.

Seigneur, aide-moi à voir où tu as besoin de moi pour que je sois tes mains et tes pieds. Aide-moi à me focaliser sur les choses que tu mets sur mon chemin. Aide-moi à ne pas les ignorer parce que je suis trop occupée à polir ma propre vie.

La Bible dit : « Allez dans le monde entier et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. » (Marc 16.15)

 Réagissez à cet article.  Lisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________


Par Joelle Yamada. Copyright 2013, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Monique Lemay. Sauf mention contraire, les citations bibliques sont empruntées à la Bible Segond révisée (Colombe).


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.