Home > Archives > La Bible Dit >
.
Ne me regarde pas, Seigneur
.
Photo: Studiomill
Dallas Willard raconte l’histoire d’une petite fille d’environ deux ans et demi qui jouait dans la cour arrière. Elle découvrit comment faire de la boue (qu’elle appelait délicieusement « chocolat chaud »). Sa grand-mère, qui était en train de lire, avait le dos tourné. Elle ne voyait donc pas ce que la petite faisait. Mais au bout d’un moment, elle se retourna, et… se leva immédiatement pour nettoyer ce qu’elle considérait comme un gâchis. Puis, elle dit à Larissa de ne plus faire de chocolat et se remit à sa lecture, en gardant l’œil sur sa petite-fille.

Bientôt, Larissa fut de nouveau tentée de faire son fameux « chocolat ». Elle fit une requête teintée de la douceur qui caractérise toute petite fille de cet âge. « Nana, ne me regarde pas. D’accord ? » Et Nana (qui était un peu une mamie gâteau) accepta, bien évidemment.

Larissa se remit de plus belle à la fabrication de son chocolat. Tout en continuant de travailler, elle répétait à sa grand-mère : « Ne me regarde pas, Nana, O. K. ? »

Dallas Willard commente : « Ainsi, l’innocence d’un petit enfant nous montre combien on tient à ne pas être observé quand on fait le mal. » Chaque fois que nous choisissons de faire le mal ou négligeons de faire le bien, nous choisissons aussi de nous cacher. Il se peut que de toutes les prières prononcées, la plus courante – la plus douce, celle que nous admettons le moins – soit simplement celle-ci : « Ne me regarde pas, Seigneur. »

Où es-tu ?

C’est là la toute première prière prononcée après la chute. Dieu vint se promener dans le jardin pour jouir de la compagnie de l’homme et de la femme. « Où es-tu ? » demanda-t-il. « 

Je t’ai entendu dans le jardin, j’ai eu peur, et je me suis caché, répondit Adam. Ne me regarde pas, Seigneur*. »

La condition humaine n’a pas changé depuis la chute de l’humanité en Éden. Les hommes et les femmes ne veulent TOUJOURS pas que Dieu les voit tels qu’ils sont vraiment. « 

Celui qui dissimule ses fautes ne réussit pas. Mais celui qui les confesse et les délaisse trouve de la compassion. » (Proverbes 28.13)

Seigneur, aide-moi à reconnaître chaque jour que tu me connais mieux que je ne me connais moi-même, et que tu m’aimes. Aide-moi à remettre constamment ma vie entre tes mains puissantes.

 Réagissez à cet article.  Lisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________


Par Michael Temple. Copyright 2013, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Monique Lemay. Sauf mention contraire, les citations bibliques sont empruntées à la Bible Segond révisée (Colombe).

* John Ortberg, God Is Closer Than You Think, Zondervan 2005, p. 40, 41.


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.