Home > Archives > La Bible Dit >
.
Élevez votre voix
.
Photo: Dreamstime
Il y a quelques mois, j’ai participé à une réunion où l’on discutait de la valeur du témoignage verbal. L’un des participants a déclaré qu’il ne se sentait pas poussé à témoigner verbalement. Selon lui, sa vie devrait montrer qu’il est un chrétien et amener ceux qui l’observent à lui poser des questions sur ses croyances. Et s’ils ne le font pas, il en conclut simplement qu’ils ne veulent pas connaître Dieu. Il a dit qu’il n’aime pas les prédicateurs de carrefour. Eh bien, je n’aime pas non plus cette façon un peu spéciale de présenter l’Évangile, mais de là à garder le silence…

Je ne puis être d’accord avec son point de vue parce que les Écritures affirment clairement ceci : « Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, tu seras sauvé. » (Rm 10.9)

 Une promesse puissante

Quelle promesse puissante ! Cependant, discernez-vous la responsabilité qu’une telle déclaration implique ? Manifestement, notre témoignage verbal attirera des âmes au Seigneur. Il peut s’agir d’un ami, d’un étranger, peut-être même de notre famille. Les prières fidèles faites à voix haute resteront dans le cœur des membres de la famille et ceux-ci feront en retour une expérience personnelle avec Dieu. Bien entendu, notre vie doit se conformer à nos paroles, sinon, nous perdrons notre salive.

Les hypocrites ne gagnent pas d’âmes au Christ. Et l’hypocrisie se détecte plus rapidement à la maison que n’importe où ailleurs. Les membres de notre famille nous connaissent. Vous avez sans doute entendu le slogan publicitaire « Vous ne pouvez tromper Mère nature ! », n’est-ce pas ? Eh bien, n’essayez pas de tromper Dieu. Ça ne marchera pas. La responsabilité repose non seulement sur nous, mais aussi sur Dieu. C’est pourquoi il nous enverra son Esprit, lequel purifiera nos lèvres tandis que nous parlerons. C’est alors que nos paroles toucheront le cœur de la personne qui nous écoute.

Pensez-y : chaque jour, Jésus parle à son Père – notre Père – en notre faveur. Bien que nous ne le méritions pas, il nous aime et veut nous confesser devant le Père. Il doit en être ainsi pour nous. L’aimons-nous assez pour témoigner de lui verbalement, afin que ceux qui nous entendent puissent aussi le connaître ? Je veux élever ma voix pour lui. Et vous ?

 Réagissez à cet article. Lisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________

Par Betty Kossick Copyright 2013,
GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Monique Lemay. Sauf mention contraire, les citations bibliques sont empruntées à la Bible Segond révisée (Colombe).


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.