Home > Archives > La Bible Dit >
.
Juste au bon moment
.
Photo: Dreamstime
Avez-vous remarqué que dans notre monde, il y a des horloges partout ? Elles font entendre leur tic-tac et leur carillon, histoire de nous rappeler l’heure juste – en principe. Notre journée tout entière s’organise en fonction des heures marquées par l’horloge. Le réveil sonne, et… c’est parti ! Nous nous rendons au travail en jetant de temps en temps un coup d’œil sur notre montre numérique. Nous grimpons les escaliers quatre à quatre pour arriver à temps à la réunion. Mais, qu’est-ce que le temps ? D’où vient-il ? Où va-t-il ?

Quand j’étais enfant, le temps, me semblait-il, n’était qu’un trouble-fête travaillant délibérément contre moi. « Quand est-ce qu’on va aller se baigner, Maman ? » « Pourquoi est-ce que c’est si long avant d’arriver chez Grand-Maman et Grand-Papa ? » « Est-ce qu’il faut que j’attende que tout le monde ait fini de manger avant d’ouvrir mes cadeaux ? » Quel ennemi, ce temps ! Comme tous les autres enfants, je voulais que tout aille vite. Combien il me tardait de vieillir !

Parfois, je regardais le « visage » tout rond de notre horloge qui se tenait là, stoïque, sur le manteau de cheminée. J’observais le mouvement de son pendule, j’attendais que ses « bras » tournent, j’écoutais son imperturbable tic-tac qui se moquait de moi. « Ha, ha, tu dois attendre ! » raillait l’horloge. Et alors, je n’avais qu’une envie : ouvrir son gros visage moqueur et avancer ses bras snobs d’une heure, rien que pour lui donner une bonne leçon !

Lentement mais sûrement

Évidemment, le temps ne fonctionne pas comme ça. Même si on essaie de le hâter ou de le retarder, il avance lentement, sûrement, inexorablement. Finalement, ce moment que vous attendiez depuis si longtemps arrive ! Vous le vivez avec bonheur, enfin, jusqu’à ce que vous vous rendiez compte qu’il touche à son terme. Déçu, vous ne désirez qu’une chose : ralentir le temps, l’arrêter même, pour jouir de ces moments si merveilleux un peu plus longtemps.

Le temps se définit par une série de moments : naissance d’un enfant, cérémonie de remise de diplômes, moments paisibles autour d’un feu de camp, mort d’un être cher… Nés à la source du fleuve du temps, nous descendons ce fleuve ponctué de bonheur et de chagrin, de grandes tribulations et de moments exaltants.

Beaucoup désirent que Dieu revienne immédiatement. Le monde va mal, et nous, nous sommes prêts à partir. Mais, tout comme un enfant fixant une horloge, il nous faut être patients, nous dit le Seigneur, et tenir ferme. Il va venir, c’est promis, mais juste au bon moment.

Le fleuve du temps ne peut faire marche arrière. On ne peut que le saisir quand il passe. Or, vous seul pouvez choisir de le faire.

« Frères, patientez donc jusqu’à ce que le Seigneur vienne. Pensez au cultivateur : il attend les précieuses récoltes de sa terre. Il prend patience à leur égard, jusqu’à ce que tombent les pluies de l’automne et du printemps. Vous aussi, prenez patience, soyez pleins de courage, car la venue du Seigneur est proche. » (Jacques 5.7, 8, SEM)

Réagissez à cet article Lisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________
 
Par Benjamin DuBose. Copyright 2013, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Monique Lemay.
Sauf mention contraire, les citations bibliques sont empruntées à la Bible Segond révisée (Colombe).


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.