Home > Archives > La Bible Dit >
.
L’amour sans un si
.
Photo: Studiomill
Lors de sa visite à Fiche, en Éthiopie, le pasteur Paul Knight profite de son passage pour rencontrer la fillette que sa famille sponsorise par le biais de Compassion International.

Il veut apporter des cadeaux à la petite et à sa mère – une mère célibataire qui habite et travaille dans une maison d’une seule pièce : le bar local.

Pendant sa visite, le bar se remplit petit à petit de clients turbulents. Soudain, quelqu’un prend Paul par le bras. C’est son guide et traducteur. Il lui dit : « Il faut partir maintenant. »

Paul se retourne pour regarder la fillette âgée de 10 ans. Il veut rester un peu plus longtemps. Au bout d’un moment, ces hommes deviennent de plus en plus bruyants. Cette fois, son guide est ferme : « Vous n’êtes pas en sécurité ici. Nous devons partir tout de suite. » Paul se lève en pointant du doigt la fillette. « Et ma petite fille ? » dit-il.

« Elle est chez elle, vous savez », répond le guide.
Le pasteur se dirige à contrecœur vers la rue. Il demande : « Et sa sécurité, alors ? »

« Cet endroit n’est pas vraiment sûr, mais c’est son foyer », réplique le guide.

Paul est indigné. « Qu’est-ce que vous voulez-dire par “pas vraiment sûr” ? »

« Exactement ce que vous pensez que cela veut dire. »

Paul retient ses larmes. « Mais alors, que fera-t-elle si… ? »

Crier et courir à l’église

Le guide lui prend doucement le bras. « Pasteur, voici ce que nous disons aux filles : “Si quelqu’un te menace, crie et cours vite à l’église. À l’église, tu vas trouver l’amour et la sécurité. L’église est un refuge.” Alors, quand elles se sentent menacées ou vulnérables, elles crient et se précipitent à l’église. »

Quand j’ai lu cette histoire, je me suis demandé s’il y a aux États-Unis des gens qui soupirent après un refuge sûr mais n’ont pu trouver des églises qui en soient un pour eux. En quête d’amour et d’acceptation, ils sont peut-être allés à une église pour les trouver, mais n’y ont découvert que division et indifférence.

Si nous fréquentons une église, il est de notre devoir de nous assurer que les gens meurtris qui en franchissent le seuil trouveront chaleur, respect, et acceptation, peu importe leur situation sociale… Qu’ils trouveront l’amour sans un « si ».

Une fois, j’ai eu une conversation avec un homme qui était absolument convaincu que l’église qu’il fréquentait possédait toute la « vérité doctrinale ». Je lui ai demandé : « Selon vous, qu’est-ce qui peut pousser une personne à désirer établir une relation avec votre congrégation ? »

Sa réponse a été simple, mais combative. « Nous avons la vérité. C’est ça qui attire les gens. S’ils n’aiment pas la vérité, eh bien, ils n’ont qu’à rester dehors ! » Il a presque « craché » ses mots. Tout en m’éloignant, je me suis demandé combien de personnes pourraient éventuellement être attirées par une telle mentalité…

Si l’amour n’est pas la réponse… qu’est-ce qui l’est alors ? La Bible dit : « À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres. » (Jean 13.35)

 Réagissez à cet article.  Lisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________
 
Par Michael Temple. Copyright 2013,
GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Monique Lemay. Sauf mention contraire, les citations bibliques sont empruntées à la Bible Segond révisée (Colombe).


* Matt Woodley, « Church2Church », Leadership Journal, printemps 2011.


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.