Home > Archives > La Bible Dit >
.
Ma grâce te suffit
.
Photo: Studiomill
Hier soir, mon ami, qui est aumônier, et moi avons fait le culte ensemble. Nous avons parlé de nos vies, de notre travail, de nos familles, et de notre foi. Mes amis aumôniers qui travaillent dans des hôpitaux accompagnent régulièrement les mourants. Dans le feu de notre conversation, nous avons parlé d’un patient rongé par le cancer. Et de fil en aiguille, je lui ai parlé d’un ami qui, atteint d’un cancer lui aussi, reçoit actuellement un traitement par chimiothérapie. Je dois dire que je me fais du souci pour lui.

J’ai moi-même passé récemment mes tests médicaux annuels. Et il n’y a rien à signaler. Quel soulagement ! Je sais pourtant qu’un jour, je serai emportée par une maladie ou un accident. Finalement, j’ai confié à mon ami que ce que je redoutais, c’était la façon dont je gérerais une maladie grave si j’en étais un jour atteinte.

Mais il y a pire que mourir ! J’ai vu des clients et des êtres chers survivre dans de terribles circonstances. J’ai la certitude que Dieu m’aime et que j’aurai une place avec lui dans l’éternité – autant que je puisse comprendre cette promesse. Cependant, pendant nos échanges, je me suis rendu compte que ce que je crains, au fond, c’est de mourir « imparfaite ».

Honorer mon Dieu

Je pense que j’ai été très impressionnée par les histoires des martyrs chrétiens et de ceux qui ont subi la persécution. Et moi, est-ce que je serai brave et forte ? Est-ce que je consolerai ceux qui m’entourent ? Les autres se souviendront-ils de moi comme d’une femme courageuse, et mieux encore, comme honorant mon Dieu ? Est-ce que je me cramponnerai à ma foi malgré la douleur physique de l’agonie ?

Tandis que nous discutions ensemble, mon ami m’a parlé de tous les gens et dirigeants mentionnés dans la Bible qui ne sont pas morts « parfaits ». Au seuil de la mort, certains ont exprimé, semble-t-il, leurs volontés égoïstes et rancunières à l’égard de leurs familles. Cependant, beaucoup d’entre eux sont cités dans les Écritures comme étant amis de Dieu ou pionniers de la foi. Si les humains constituent des exemples imparfaits du caractère et de l’amour de Dieu de leur vivant, ils le sont aussi dans la mort.

Je sais et j’accepte que grâce à la mort de Jésus, je suis justifiée devant Dieu. C’est par la foi que l’on vit dans l’assurance que la grâce de Dieu nous suffit. Ma mort n’ajoutera rien à cette justice. Dieu seul est l’auteur et le consommateur de ma foi (He 12.2). Je veux me reposer en cette vérité maintenant et à jamais.

« Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous une œuvre bonne, en poursuivra l’achèvement jusqu’au jour du Christ-Jésus. » (Philippiens 1.6)

 Réagissez à cet article.  Lisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________
 
Par Karen Spruill. Copyright 2012,
GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Monique Lemay. Sauf mention contraire, les citations bibliques sont empruntées à la Bible Segond révisée (Colombe).


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.