Home > Archives > La Bible Dit >
.
Équipée pour le combat
.
Photo: Studiomill
Avez-vous déjà fait de l’escalade ? Moi, non. C’est que, voyez-vous, je n’en ai pas le courage, même s’il s’agit d’une simulation de paroi rocheuse à l’intérieur d’un bâtiment. Cependant, je connais des gens déterminés qui relèvent courageusement le défi. Mais attention : pour faire de l’escalade, disent-ils, il faut un équipement précis. Ceux qui commencent sans un tel équipement sont tout simplement téméraires.

Jamais je ne serai une grimpeuse. Toutefois, en tant que chrétienne, je me bats chaque jour sur un terrain rocailleux. En étudiant les Écritures, j’ai appris que pour survivre dans la grande controverse entre le bien et le mal, je dois revêtir une armure, cet équipement nécessaire que Dieu, dans son amour, me fournit pour me protéger.

Éphésiens 6.14-17 décrit l’armure nécessaire au combat du chrétien. Dans sa paraphrase The Message, Eugene H. Peterson décrit ce combat. « Il ne s’agit pas d’une épreuve d’athlétisme sans importance qu’on oublie rapidement. C’est un combat sans merci, un combat à mort contre le diable et ses anges. » C’est bel et bien une guerre !

J’ai découvert que la meilleure façon de revêtir mon équipement jour après jour (en fait, mon mari et moi faisons cela ensemble tous les matins), c’est de demander à Dieu de me revêtir de son armure, en commençant par les pieds et en finissant par la tête.
  • Les chaussures des bonnes dispositions que donne l’Évangile de paix. Je viens à Dieu dans la repentance, et je commence joyeusement ma journée avec sa Parole.
     
  • La ceinture de la vérité et la cuirasse de la justice. Cette ceinture et cette cuirasse symbolisent ma confiance en mon Sauveur, mon assurance qu’il me guidera à travers les terrains minés et les balles de l’ennemi.
     
  • Le bouclier de la foi et l’épée de l’Esprit. Que ferais-je si Jésus et le Saint-Esprit ne prenaient pas les devants ? Jésus est mon bouclier, et l’épée de l’Esprit dispense avec droiture la Parole de la vérité qui m’empêche de passer au camp de l’ennemi.
     
  • Le casque du salut. Tandis que je sers mon général Jésus et lui offre ma loyauté, mon esprit est fortifié en vue de la récompense : une couronne qu’il mettra sur ma tête parce que je suis entrée dans les rangs de ses troupes fidèles.
Non, jamais je ne serai une grimpeuse. Mais une chose est sûre : j’escalade tous les jours la paroi rocheuse de la colline de la bataille. Bientôt, Jésus vaincra l’ennemi, le diable ! Je suis bénie de ce que le Saint-Esprit m’ait recrutée pour son armée. Je prie le Seigneur de me revêtir chaque jour de son armure pour que je sois un soldat équipé pour la bataille. Dans peu de temps, nous entrerons en vainqueurs dans la sainte cité, ce lieu de paix où la guerre ne sera plus.

 Réagissez à cet article.  Lisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________
 
Par Betty Kossick. Copyright 2012,
GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Monique Lemay. Sauf mention contraire, les citations bibliques sont empruntées à la Bible Segond révisée (Colombe).


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.