Home > Archives > La Bible Dit >
.
Peur, peur, quand tu nous tiens…
.
Photo:Christopher Futcher
De nombreux chrétiens sont terrifiés juste à y penser. Je ne sais trop pourquoi, mais c’est vrai, même si nous souhaitons le contraire. Peut-être que nous avons peur de dire des bêtises. Ou de nous sentir embarrassés. Ou d’être rejetés. Quoi qu’il en soit, notre appréhension est bien réelle et provoque souvent un sentiment de culpabilité.

Mais de quoi suis-je donc en train de vous parler ? Du témoignage – c’est-à-dire du partage de notre foi pour amener quelqu’un à accepter Jésus. Maintenant, ne vous en voulez pas trop si vous sentez que vous appartenez à la catégorie des poltrons. Il y a de l’espoir ! Je vous assure que c’est beaucoup plus simple qu’on ne le pense généralement. Voici l’une de mes expériences à cet égard.

Je faisais partie d’un groupe de gens qui se réunissaient une fois par semaine pour suivre une formation sur le partage efficace de notre foi. Nous nous « exercions » en rendant visite à une nouvelle personne dans notre collectivité et dans notre église. Nous expliquions le but de notre visite et nos hôtes en recevaient toujours une bénédiction.

Un après-midi, avec son consentement, nous (nous étions trois) avons rendu visite à une dame qui venait juste de déménager dans notre secteur. Elle nous a gentiment avertis que son mari n’était pas croyant et qu’il se pourrait bien que notre visite ne l’enchante pas particulièrement.

Cette charmante dame nous a reçus avec courtoisie dans son grand salon. Son mari est venu s’y asseoir, mais le plus loin possible de nous – de quoi nous mettre légèrement mal à l’aise. Après un bref entretien, l’une de nous trois a commencé à présenter l’Évangile. La pauvre… Vous savez, elle était plutôt timide. Son discours – quelle torture ! – était totalement confus, décousu. Elle parlait tellement vite qu’elle a même réussi à m’embrouiller. Enfin, elle a lancé la question qu’on nous avait appris à poser au moment opportun : « Voudriez-vous accepter Jésus dans votre vie et devenir un chrétien ? » Ah, je m’imaginais déjà notre hôtesse mettre poliment un terme à notre visite et retirer son nom du registre de notre église locale.

Un dénouement étonnant

Je n’oublierai jamais ce qui s’est ensuite passé, encore moins la leçon que j’en ai retirée. Avant même que notre hôtesse puisse répondre, son mari s’est penché vers nous et a presque crié : « Moi, je veux accepter Jésus » ! Nous en sommes restés bouche bée. Essayant de faire bonne contenance, nous l’avons invité à se joindre à nous et avons eu la joie de l’amener par la prière au pied de la croix. Après le temps de préparation nécessaire, cet homme a été baptisé et s’est joint à notre église. Absolument renversant !

Ce jour-là, nous nous sommes rappelés cette promesse du Seigneur : « Ce n’est ni par la puissance, ni par la force, mais c’est par mon Esprit, dit l’Éternel des armées. » (Zacharie 4.6) Sauver les gens, c’est l’affaire du Seigneur, pas la nôtre. Nous n’avons aucune puissance en nous-mêmes. Nous ne sommes que les messagers avec un message. Dieu ne nous demande qu’une seule chose : laisser son Esprit travailler par nous.

Si vous sentez que Dieu vous appelle à partager votre foi, mais que vous ne savez comment vous y prendre, essayez de mettre la main sur des petites brochures intitulées « Steps to Peace with God » (Étapes vers la paix avec Dieu), de Billy Graham. Lisez-les simplement à quelqu’un et regardez bien Dieu agir. Exercez-vous sur les membres de votre famille. Et attendez-vous à de grandes choses – de très grandes choses !

 Réagissez à cet article.  Lisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________


Par David Snyder. Copyright 2012, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Monique Lemay. Sauf mention contraire, les citations bibliques sont empruntées à la Bible Segond révisée (Colombe).


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.