Home > Archives > La Bible Dit >
.
Espoir pour Haïti
.
Photo: Suhendri Utet
Ces jours-ci, Haïti hante mon esprit. À l’idée des milliers de corps qui pourrissent, des victimes coincées pendant des jours sous les décombres, de l’agonie des gens qui ne savent pas si leurs bien-aimés sont vivants, des parents étreignant désespérément leurs enfants morts, je frémis d’horreur. Ces images à fendre le cœur sont presque plus que je ne puis supporter. La dévastation, la douleur et la crainte des victimes du séisme qui a secoué Haïti avec violence sont accablantes.

Et je me sens tellement impuissante ! Je ne connais personne à Haïti. Je n’ai aucune compétence médicale à offrir. Quant à mes ressources financières, elles sont plutôt maigres. Certes, j’ai envoyé un texto pour faire un don à une organisation caritative. J’ai passé une soirée dans ma cuisine à faire des biscuits pour une levée de fonds. Enfin, j’ai assisté à un concert bénéfice sponsorisé par l’école de mes enfants.

Une fois le concert terminé, nous sommes rentrés à la maison où se trouvent un garde-manger bien garni et des lits confortables. Et je n’ai pu m’empêcher de penser : « Il y a certainement quelque chose que je puisse encore faire. » Comment ignorer une souffrance humaine aussi vive quand je sais pertinemment que les croyants en Haïti sont mes frères et sœurs en Christ ?

En lisant ma Bible aujourd’hui, j’ai commencé à me rendre compte que peu importe ses compétences, ses connaissances ou l’état de ses finances, chaque chrétien peut faire une chose fort significative. C’est, en fait, la plus grande chose que nous puissions faire parce qu’elle permet à la puissance de Dieu de se manifester en Haïti.

Soyons spécifiques

Nous pouvons prier. Mais pas question de se contenter d’un « Bénis Haïti, s’il te plaît » ! Il faut prier de façon spécifique pour les choses que nous reconnaissons comme la volonté de Dieu. Même si nous ne connaissons pas personnellement ceux pour qui nous prions, il convient toujours de demander à Dieu de leur accorder sagesse et compréhension. De leur accorder la sorte de paix que seule la connaissance du Christ peut apporter. De leur accorder la force et la patience de supporter leurs souffrances (Colossiens 1.9-11).

Prions pour que dans leur chagrin, les croyants se rapprochent encore plus près de Dieu au lieu de se détourner de lui. Demandons la sorte de foi qu’une crise renforce, et prions pour qu’ils se souviennent que Dieu leur prépare une demeure au ciel, qu’il leur réserve une joie intarissable au grand jour des retrouvailles. Enfin, nous pouvons prier pour qu’à travers cette catastrophe, les non-croyants se rendent compte de leur besoin de Dieu et soient conduits à accepter le don du salut.

Il va de soi que je ne peux donner de l’argent ou contribuer aux levées de fonds tous les jours. Mais je peux prier pour que des anges puissants marchent au milieu des victimes du séisme d’Haïti. Je peux demander que des cendres jaillisse l’espérance et que pour beaucoup, cette tragédie débouche finalement sur la vie éternelle.

 Réagissez à cet article.  Lisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________

Par Brenda Dickerson. Copyright 2010, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Monique Lemay. Sauf mention contraire, les citations bibliques sont empruntées à la Bible Segond révisée (Colombe).


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.