Home > Archives > La Bible Dit >
.
La reconnaissance de Chaussette
.
Photo: Robert Byron
Chaussette était la chienne la plus douce qu’on puisse espérer. Ce bon chien de famille, en partie Border Collie, était une perle.

C’est par accident que nous avons sauvé Chaussette du couloir de la mort. Nous étions allés à la clinique vétérinaire pour jeter un coup d’œil sur un chiot donné. Tandis que nous regardions ce petit chien, une jeune femelle au pelage noir s’est approchée de nous. Notre fils l’a sifflée, et immédiatement, son visage s’est éclairé, ses yeux se sont mis à briller. Elle est accourue vers nous comme si elle était née dans notre propre cour. Et nous, nous avons eu le vrai coup de foudre pour elle ! Cette rencontre, nous en étions certains, n’était pas du tout l’effet du hasard.

Mais à qui cette chienne appartenait-elle ? L’assistante du vétérinaire nous a répondu qu’il s’agissait d’un animal errant ; bientôt, il faudrait l’euthanasier. En une seconde, tout s’est décidé : Chaussette viendrait chez nous. Vous pouvez être sûr qu’elle nous a suivis volontiers. En fait, elle était vraiment reconnaissante. Et Chaussette a exprimé sa gratitude jusqu’à sa mort, il y a quelques mois à peine.

Une reconnaissance intarissable

Tout au long de sa vie, dans sa peau de jeune chienne enjouée ou de compagne mature et fidèle, Chaussette n’a jamais oublié ce que nous avons fait pour elle. Errante, nous l’avons sauvée. Rejetée, nous l’avons aimée. Et sa touchante reconnaissance a béni notre famille plus que ce qu’un chien, j’en suis sûre, ne peut comprendre.

De temps en temps, je verse quelques larmes en pensant à Chaussette. Et je me demande combien d’entre nous, face au salut, éprouvent ne serait-ce que la moitié de sa reconnaissance… Nous avons été sauvés de la mort éternelle et avons reçu l’offre de la vie éternelle. Nous avons, par le sacrifice de Jésus, échappé à notre bourreau et avons été adoptés dans la famille de Dieu. À l’instar de Chaussette, chacun de nous se tient dans le couloir de la mort. Mais Jésus a vu notre détresse et nous a appelés à ses côtés. Accourons-nous vers lui avec cette confiance absolue dont Chaussette a fait preuve envers notre famille ?

Le salut est un don précieux. Chaussette a saisi ce don et ne l’a jamais oublié. Espérons que nous ne l’oublierons pas non plus.

« Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle. » (Jean 3.16)

 Réagissez à cet article.  Lisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________


Par Gwen Scott Simmons. Copyright 2013, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Monique Lemay. Sauf mention contraire, les citations bibliques sont empruntées à la Bible Segond révisée (Colombe).


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.