Home > Archives > La Bible Dit >
.
Ma première Bible
.
Photo: Cheryl Casey
Ma première Bible m’a été offerte lors de mon 10e anniversaire de naissance – année où les membres de ma famille sont devenus chrétiens. Sa couverture est blanche, sa fermeture à glissière, dorée. À cette fermeture pend une croix – un symbole que j’ai souvent regardé avec émotion en pensant à son impact sur le monde.

Aujourd’hui, on ne fait plus de Bibles comme celle-là.

Cette version King James comportait des illustrations en couleur qui, pour une néophyte, l’animaient, en quelque sorte. L’une de ses peintures représente David terrassant Goliath. Une autre, un magnifique arc-en-ciel se déployant au-dessus de l’arche de Noé. Plus loin, on aperçoit l’enfant Jésus dans une mangeoire, et quelques pages suivantes, le grand Médecin en train de guérir un petit garçon.

J’ai souligné beaucoup de passages de ma première Bible. Aujourd’hui, tout en la feuilletant, je me suis demandé pourquoi j’ai souligné certains d’entre eux. Je sais pourquoi j’ai souligné les dix commandements. Je voulais obéir au Dieu que j’aimais – à celui qui avait transformé ma famille. Mais pourquoi ai-je souligné cet autre passage : « J’aime l’Éternel, car il entend ma voix, mes supplications » ? Serait-ce que je traversais une épreuve, et que j’y ai trouvé l’assurance renouvelée que Dieu entend ma voix – ma voix ? Et pourquoi ai-je souligné la conversation de Jésus avec la Samaritaine dans Jean 4 ? Serait-ce que la façon aimable et respectueuse dont il a traité cette femme a trouvé un écho dans mon cœur de jeune fille ?

Une lumière sur mon sentier

J’imagine que j’ai dû beaucoup aimer le psaume 119, parce que je l’ai souligné au complet ! On y trouve ce verset bien connu : « Ta parole est une lampe à mes pieds et une lumière sur mon sentier. » (v. 105) Après avoir lu ce passage, je me suis arrêtée, et j’ai réfléchi.

Quand la Bible cesse-t-elle d’être notre lampe et notre lumière ? Quand commençons-nous à prendre les choses en main ou à considérer le conseil de tous et de tout sauf celui de Dieu et de sa Parole ?

Je crois que nous courons le danger d’être habitués à la Bible au point de la prendre pour acquise. Dites, combien de Bibles avez-vous à la maison ? Chez moi, je ne sais trop, mais je sais combien ma Bible blanche m’était précieuse quand je ne possédais qu’elle.

La Bible est encore aujourd’hui ce qu’elle a toujours été : la Parole de Dieu – des paroles qui nous enseignent comment vivre, qui nous montrent à quoi ressemble Jésus, qui nous consolent quand nous souffrons, qui nous donnent une espérance future quand nous en avons marre de ce monde, et qui nous assurent que nous sommes pardonnés et acceptés de Dieu. C’est une lampe qui nous garde de chuter. Et une lumière quand notre sentier s’assombrit. La Bible nous offre la solution à tous nos problèmes et satisfait tous nos besoins. Elle mérite d’être chérie et lue quotidiennement.

 Réagissez à cet article.  Lisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________


Par Nancy Canwell. Copyright 2013, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Monique Lemay. Sauf mention contraire, les citations bibliques sont empruntées à la Bible Segond révisée (Colombe).


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.