Home > Archives > La Bible Dit >
.
Rêver du ciel
.

Photo: Studiomill
Jeune fille, et nouvellement chrétienne, j’aimais beaucoup lire ce qui parlait du ciel. Celui-ci avait l’air d’un endroit tellement extraordinaire ! L’une de mes descriptions favorites se trouvait dans Apocalypse 21.18-21 : « La muraille était construite en jaspe, et la ville était d’or pur, semblable à du verre pur. Les fondements de la muraille de la ville étaient ornés de pierres précieuses de toute espèce : le premier fondement était de jaspe, le deuxième de saphir, le troisième de chalcédoine, le quatrième d’émeraude, le cinquième de sardonyx, le sixième de sardoine, le septième de chrysolithe, le huitième de béryl, le neuvième de topaze, le dixième de chrysoprase, le onzième d’hyacinthe, le douzième d’améthyste. Les douze portes étaient douze perles ; chacune des portes était d’une seule perle. La place de la ville était d’or pur, comme du verre transparent. »

Je m’imaginais à quoi ressemblerait cette ville magnifique, et j’essayais de trouver des images de certaines des pierres mentionnées. Je chantais même un cantique dont le thème était notre sublime demeure céleste. Je parlais de ce que je recevrais là-haut : une maison, une harpe, et une couronne.

Prières inexaucées

Mais ça, c’était avant. Avant que la vraie vie ne commence. Et bien que j’aime la vie et la vive au maximum, je ne suis plus l’innocente jeune fille qui avait l’habitude d’imaginer ce à quoi peut ressembler le ciel. Depuis, j’ai fait l’expérience de la douleur – physique et émotionnelle. J’ai subi des opérations, j’ai eu une infection qui a failli m’emporter… En tant que pasteur, j’ai officié à trop de funérailles, j’ai consolé de nombreuses familles. Je me suis même agenouillée au chevet de mon frère atteint du cancer. Parfois, mes prières ont été apparemment inexaucées, et de temps à autres, je me suis demandée ce que Dieu faisait de ma vie.

Cependant, comprenez-moi bien : tout en sachant que mon esprit terrestre ne peut imaginer la beauté du ciel, je suis remplie d’enthousiasme à l’idée qu’un jour je vivrai dans un château !

Et maintenant, en lisant les passages qui traitent du ciel, en pensant au ciel, je m’arrête à Apocalypse 21 : « J’entendis du trône une forte voix qui disait : Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux, ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux. Il essuiera toute larme de leurs yeux, la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Celui qui était assis sur le trône dit : Voici, je fais toutes choses nouvelles. »

Je sais que j’aimerai mon nouveau foyer. Mais ce que j’aimerai par-dessus tout, c’est qu’une fois que j’y serai, je découvrirai que tout ce qui est allé de travers ici-bas, Dieu l’aura changé en bien là-haut. Et quand je pense à combien ce sera merveilleux, je me dis que jamais je n’échangerai le ciel contre les biens – si précieux soient-ils – de la terre.

 Réagissez à cet article.  Lisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________


Par Nancy Canwell. Copyright 2012, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Monique Lemay. Sauf mention contraire, les citations bibliques sont empruntées à la Bible Segond révisée (Colombe).


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.