Home > Archives > La Bible Dit >
.
Il a vaincu
.
Photo: Lee Torrens
L’action se passe dans une chambre haute. Jésus et ses disciples participent au repas symbolique de la Pâque. Désirant mettre le comble à son amour pour eux, Jésus se lève et prend le rôle d’un serviteur. Il s’agenouille et commence à laver leurs pieds fatigués et poussiéreux.

Seul Jésus sait qu’il s’agit de leur dernière soirée ensemble. Il se sent poussé à parler… Il y a tant à dire en si peu de temps ! Il les réconforte, les instruit, et prononce ses dernières paroles d’encouragement : « Je vous ai parlé ainsi, pour que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, moi, j’ai vaincu le monde. » (Jean 16.33)

Il sait que de terribles épreuves attendent ses disciples. Cette nuit même, Pierre le reniera trois fois. Les autres se disperseront et iront se cacher de crainte d’être associés à lui. Plus tard, ils seront en butte aux persécutions – et certains, au martyre.

Jésus a un important message pour eux : il est sur le point de vaincre Satan une fois pour toutes. Et comme, par sa mort, il vaincra, eux aussi vaincront. Dans son commentaire, William Barcley prête ces paroles à Jésus : « La victoire qui sera bientôt mienne peut aussi être vôtre. Le monde m’a traité de la pire manière, et j’en suis sorti victorieux. La vie peut vous traiter de la pire manière, mais qu’importe : vous pouvez, vous aussi, en sortir victorieux. Le courage et la conquête de la croix peuvent aussi être vôtres. »

Une promesse

Les dernières paroles de Jésus à ses disciples sont une promesse pour eux, mais aussi pour nous.

Luttez-vous avec une dépendance ? 
« J’ai vaincu le monde. »

Êtes-vous aux prises avec une maladie en phase terminale ?
« J’ai vaincu le monde. »

Les multiples tentations de la vie vous font-elles chuter quotidiennement ?
« J’ai vaincu le monde. »

La mort vous a-t-elle ravi un être cher ?
« J’ai vaincu le monde. »

Tout comme Jésus est sorti victorieux du tombeau, nous pouvons nous aussi sortir victorieux de toutes les batailles. Le Seigneur ne veut pas que nous vivions une vie de misère et d’échec – que nous collectionnions les défaites au lieu des victoires. Il est venu, a vécu et est mort pour que vous et moi ne soignons pas vaincus, mais victorieux.

La bataille a déjà été gagnée pour nous. Nous pouvons être pardonnés du péché et en être libéré. La résurrection nous attend après la mort. Notre lutte consiste donc à décider jour après jour de ce que nous ferons de Jésus. Lui parlerons-nous chaque jour, lirons-nous sa Parole et adopterons-nous la bonne façon de vivre ? Demanderons-nous son pardon et nous relèverons-nous après être tombés ?

Nous ne pouvons vaincre sans lui. Mais avec lui, impossible de perdre une seule bataille.

 Réagissez à cet article.  Lisez les commentaires de nos lecteurs

Par Nancy Canwell. Copyright 2009, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Monique Lemay. Sauf mention contraire, les citations bibliques sont empruntées à la Bible Segond révisée (Colombe).


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.