Home > Archives > La Bible Dit >
.
Follement amoureux
.
Photo: Jake Hellbach
Savez-vous combien Dieu tient à vous ? Il veut passer du temps avec vous, partager tout avec vous, et approfondir votre relation avec lui. Tout comme dans les relations terrestres, le développement d’une amitié avec Dieu exige du temps passé ensemble. Et c’est là que nous entrons en scène. Nous devons réserver du temps pour cette relation, sauf que Satan, lui, s’efforce désespérément de nous mettre des bâtons dans les roues.

Mon meilleur moment (et souvent le seul) pour rencontrer Dieu, c’est tôt le matin, avant que ma maisonnée ne se mette en branle. Ainsi, chaque matin commence par une tape sur mon réveille-matin, et un effort presque surhumain pour m’arracher à mon sommeil. Mon cerveau encore groggy se trouve sur-le-champ une myriade d’excuses apparemment bonnes pour rester au lit. Les jours où les excuses gagnent, je sens la honte m’envahir. Comment Dieu arrive-t-il à supporter une amie aussi infidèle que moi ?

C’est pourquoi j’aime les chapitres cinq et six du Cantique des cantiques. Si vous pensez que ce livre ne raconte que la grande histoire d’amour de Salomon et qu’il ne s’applique qu’aux relations romantiques, alors réfléchissez de nouveau. Pour rafraîchir votre perspective, lisez les échanges entre la bien-aimée et son bien-aimé comme s’ils étaient ceux de vous et de Dieu.

Quand la nouveauté se perd

Au début du chapitre cinq, la bien-aimée fait un rêve qui, vraisemblablement, met en lumière les faiblesses de sa relation avec son bien-aimé. Peut-être sont-ils mariés depuis un certain temps et que le mariage a perdu de sa nouveauté. Un peu de paresse s’est glissé du côté de madame.

Dans le rêve, elle est étendue sur son lit, et entend son bien-aimé frapper à la porte, sauf qu’elle ne s’empresse pas d’aller lui ouvrir. Il veut passer du temps avec elle, mais elle a mille excuses. « J’ai ôté ma tunique : comment donc la remettrais-je ? J’ai lavé mes pieds ; comment donc les salirais-je ? » (Cantique des cantiques 5.3) Quand elle se décide enfin à ouvrir, elle découvre qu’il n’est plus là. Les regrets, soudain, lui sautent à la gorge. Elle part frénétiquement à sa recherche, l’appelle, mais en vain. Avec un changement de cœur évident, la bien-aimée décrit aux versets 10 à 16 tout ce qu’elle aime chez son bien-aimé. Se rendant compte de nouveau de son amour pour lui, elle espère désespérément le retrouver et réparer leur relation. Ils sont enfin réunis au verset quatre du chapitre six. La description généreuse que le bien-aimé fait de sa bien-aimée montre qu’aucun ressentiment ne l’anime. Il est toujours follement amoureux d’elle.

Je suis tellement heureuse de ce qu'en dépit de tout, Dieu soit toujours aussi épris de moi. Comment pourrais-je me trouver des excuses quand un amour comme celui-là frappe à ma porte ?

« Je t’aime d’un amour éternel ; c’est pourquoi je te conserve ma bienveillance. » (Jérémie 31.3)

 Réagissez à cet article.  Lisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________

Par Hannah Henry. Copyright 2014, 
GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Monique Lemay. Sauf mention contraire, les citations bibliques sont empruntées à la Bible Segond révisée (Colombe).


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.