Home > Archives > La Bible Dit >
.
Le candidat parfait
.
Photo: iStock
La campagne électorale se déroulant cette année aux États-Unis captive un vaste auditoire. Les commentaires négatifs que s’échangent les candidats démontrent qu’elle ne diffère en rien de celles qui l’ont précédée.

Il semble que le moindre aspect de la vie d’un candidat soit examiné par les autres candidats, sans oublier le public. Lequel a le plus d’expérience ? Lequel est le mieux qualifié ? Des squelettes se cachent-ils dans leurs placards ? Les paroles des candidats, leurs expressions faciales et leur langage corporel sont scrutés à la loupe. Tout, ou presque, est disséqué et examiné.

Il y a près de deux millénaires, Jésus a choisi les disciples, les futurs dirigeants de son Église. Je me demande comment les disciples s’en sortiraient s’ils se présentaient aujourd’hui à des élections.

Prenons Jacques et Jean, les fils du tonnerre, comme les appelle Jésus. À la moindre offense, ils sont prompts à avoir recours à la violence. Et que penser de leurs manigances politiques ? En effet, ils n’hésitent pas à se servir de leur mère pour se faire attribuer les positions élevées qu’ils convoitent au sein du royaume qui doit s’établir incessamment.

Et voici Pierre. Pierre, le gars impétueux, à la langue bien pendue, apparemment courageux et sûr de lui, mais sur qui on ne peut compter quand le vent tourne. Un ami des beaux jours, pourrait-on dire.

Et que penser de Lévi Matthieu ? Il préfère de beaucoup que personne ne fouille dans son passé. Parmi les squelettes qui se cachent dans son placard, on peut compter des opérations plutôt louches et des amis fort peu recommandables.

Quant à Thomas, ce pessimiste, ce sceptique, il ne fait même pas confiance à ses amis !

Nathanaël, pour sa part, semble un homme correct. Cependant, ses préjugés à l’égard de certaines régions du pays vont certainement offenser plusieurs.

En apparence, ces hommes grossiers, des plus disparates, sont de piètres candidats. Comment de tels hommes pourraient-ils diriger la nouvelle Église après le retour de Jésus au ciel ? Ils ne disposent d’aucune qualification digne de ce nom. C’est l’évidence même. Alors pourquoi Jésus a-t-il choisi ces hommes-là ?

Hommes de bonne volonté

Je crois que la réponse ne se trouve pas auprès de ces hommes, mais elle vient de Jésus lui-même. Il a lancé à chacun d’eux le même appel : « Suivez-moi. » (Matthieu 4.19, 9.9 ; Jean 1.43) Et ils l’ont suivi en dépit de leurs mauvais traits de caractère et de leurs nombreuses erreurs. Jésus est resté avec eux et ils ont continué à le suivre. Une seule qualification importait : leur bonne volonté à répondre à l’appel de Jésus. Ils l’ont suivi et petit à petit, ils ont été transformés en serviteurs fidèles et courageux, prêts à annoncer l’Évangile au monde.

Êtes-vous frustré par votre tendance à dire la mauvaise chose au mauvais moment ? Votre foi vacille-t-elle ? Vous arrive-t-il de vous laisser aller à des mouvements de colère ? Votre passé vous décourage-t-il ? Devez-vous admettre que parfois vos motivations ne sont pas des plus pures ? Se cache-t-il des préjugés au fond de votre cœur que vous ne voudriez jamais admettre ouvertement ? Avez-vous laissé tomber vos amis alors qu’ils avaient vraiment besoin de vous ?

« Dieu n’appelle pas les qualifiés, il qualifie les appelés », a dit quelqu’un. Comme c’est encourageant ! Tout comme c’était le cas pour les disciples, nos qualifications peuvent sembler inexistantes ou des plus modestes. Cependant, aujourd’hui encore, Jésus se saisira de notre bonne volonté et nous transformera en parfaits candidats, prêts à travailler pour lui !

 Réagissez à cet article.
______________________________

Par Leslie Olin. Copyright 2015, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Louise Geiser. Les citations bibliques sont empruntées à la nouvelle version Segond révisée, 1978.


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2017. User Login / Customize.