Home > Archives > La Bible Dit >
.
Max et le diable
.
Photo: Dreamstime
Nous aimons beaucoup Max, notre chat noir. Pourtant, il a une habitude qui, je dois le dire, me fait penser au diable. Non, non, il n’est pas question ici de sa robe noire, mais de son entêtement à vouloir se faufiler dans la maison. Chat d’extérieur, monsieur Max convoite pourtant l’intérieur…

Chaque matin, le même scénario se répète. Max, fidèle à son poste, est perché sur la balustrade de la véranda, face à la porte d’entrée vitrée. Ses yeux jaunes et perçants nous fixent sans relâche. Il surveille nos moindres gestes, espérant que nous allons oublier sa présence et ouvrir la porte. À peine celle-ci est-elle entrebâillée qu’il la tire d’un coup de patte et s’empresse de nous rejoindre. Le petit malin sait comment s’y prendre, car ses tactiques ont réussi à maintes reprises.

Buts égoïstes

Et quand il est arrivé à ses fins, le spectacle commence. Oh ! il se montre alors très affectueux, très gentil. Dans un élan de tendresse, il se frotte sur nos jambes en miaulant doucement et en ronronnant béatement. Son but est de nous convaincre qu’il nous aime de tout son cœur de chat. En réalité, il veut nous faire oublier qu’il ne fait que se servir de nous pour satisfaire ses buts égoïstes, à savoir se remplir l’estomac. Une fois repu, monsieur se désintéresse totalement de nous, et s’éloigne jusqu’au lendemain.

Vous comprenez maintenant pourquoi Max me fait penser au diable. Ce dernier n’agit-il pas exactement comme cela ? Il attend à la porte de notre cœur et de notre esprit, saisissant la moindre occasion de s’y glisser. Et lorsqu’il arrive à ses fins, il nous manipule et fait de nous ce qu’il veut, puis repart, nous laissant vides et désemparés. Quel faux jeton !

Dans 1 Pierre 5.8, il est dit : « Soyez sobres. Veillez ! Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui dévorer. » Un lion rugissant cherchant des proies à dévorer… Image effrayante quand on pense que nous, humains, sommes absolument désarmés devant un lion affamé et rugissant. Cependant, nous n’avons rien à craindre, car Jésus a déjà vaincu ce lion. Ainsi, pour pouvoir garder la porte de notre âme, il nous suffit de demeurer en Jésus. Mieux encore : nous pouvons lui demander d’en être le gardien. En outre, chaque fois que nous permettons à Jésus de fermer la porte à Satan, nous prenons des forces, comme en témoigne Paul dans une de ses épîtres : « Je puis tout par celui qui me fortifie. » (Philipiens 4.13)

Alléluia ! La puissance de Jésus peut transformer un lion rugissant en un chaton tout tremblant.

 Réagissez à cet article.
______________________________

Par Gwen Simmons. Copyright 2015, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Louise Geiser. Les citations bibliques sont empruntées à la nouvelle version Segond révisée, 1978.


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.