Home > Archives > La Bible Dit >
.
Pierre brute, puis pierre précieuse
.
Photo: Studiomill
J’avais huit ans quand ma mère m’a offert un drôle de cadeau : un tonneau polisseur et ses accessoires – du sable, et un sac de cailloux, vilains, rugueux et coupants. Selon le mode d’emploi, il fallait mettre les cailloux et le sable dans le tonneau, ajouter de l’eau, et brancher l’appareil qui devait tourner avec force grondements et martèlements une journée entière. Sans perdre une minute, j’ai suivi ces instructions à la lettre. Le lendemain, j’ai ouvert le tonneau. À ma grande surprise, les affreux cailloux s’étaient transformés en pierres polies, toutes plus jolies les unes que les autres. De vrais petits bijoux pour mes travaux d’artisanat !

À l’époque, je venais de donner mon cœur à Jésus. La toute jeune chrétienne que j’étais a vite sauté aux conclusions, comparant le processus de la sanctification à l’action miraculeuse de la machine. Parce que Dieu avait dit : « Vous serez saints, car je suis saint » (Lévitique 11.45), il suffisait alors que je me saupoudre d’un peu de poussière magique, que je dise quelques prières et, en l’espace d’un instant, je serais transformée en l’image de Jésus ! Cela semblait tellement facile…

Transformée

Vingt-cinq ans plus tard, je dis encore des choses désagréables à mon mari. Il m’arrive de perdre patience avec mes enfants, de parler dans le dos des gens et d’avoir des pensées qui devraient me faire dresser les cheveux sur la tête. Heureusement, j’ai appris que la sanctification est un processus à long terme. J’aime ce que Paul dit dans 2 Corinthiens 3.18 : « Nous sommes transformés en son image dans une gloire dont l’éclat ne cesse de grandir. » (SEM) Transformés… Un mot que je peux comprendre.

Plutôt que de ressembler à un caillou poli en un clin d’œil par l’action du tonneau polisseur, je me vois comme une pierre qui passera des années à être ballottée dans les eaux d’une rivière aux humeurs changeantes. Parfois, ses eaux s’écoulent lentement, mais à d’autres moments le courant devient impétueux. De même, je suis entraînée plus ou moins fortement par les aléas de la vie. Il arrive à cette pierre d’être jetée rudement contre des roches ou des branches tombées, ou de rester quelque temps prisonnière des plantes aquatiques. Pourtant, petit à petit, l’œuvre de polissage s’accomplit. Mes aspérités disparaissent au gré des échecs et des réussites. Et quand arrive le feu de l’épreuve, j’en émerge affinée, ressemblant de plus en plus à une pierre précieuse.

Je prie pour que, le jour où le Seigneur me prendra dans sa main, je brille d’un vif éclat, transformée à son image.

 Réagissez à cet article. Lisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________

Par Joelle Yamada. Copyright 2012, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Louise Geiser. Les citations bibliques sont empruntées à la nouvelle version Segond révisée, 1978.



SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.