Home > Archives > La Bible Dit >
.
Questions de vie ou de mort
.
Photo: Dreamstime
Quand je pense à Pâques et à la célébration de la résurrection de Jésus, je me dis que la résurrection n’aurait pas été possible si la mort n’avait pas existé.

La mort appartient totalement à Satan. N’imaginons pas un seul instant que Dieu puisse en être responsable. Jamais les êtres humains n’auraient dû subir la souffrance et la séparation engendrées par la mort. Ils ont été créés pour vivre éternellement avec les leurs, dans une relation d’amour.

Lorsque le diable a ruiné le divin plan, Dieu s’est interposé avec un remède qui permettrait aux humains de vivre en toute sécurité les uns avec les autres, et avec lui. Ironiquement, ce seul et unique moyen de prendre Satan à son propre jeu exigeait la mort de son propre Fils. Jésus a donné sa vie afin que nous puissions tous vivre. En payant la rançon, il a racheté l’humanité !

En vertu de cette nouvelle extraordinaire, je peux espérer en l’avenir. Si je crois au salut proposé et l’accepte, ma destination éternelle m’est assurée. Cette assurance, l’éternité avec Dieu, est devenue l’ancre de ma vie, l’étoile qui m’indique le chemin. Elle m’aide à garder les yeux fixés sur ce qui importe à long terme et me dirige tous les jours vers la Parole de Dieu.

À cause de Satan, une même condamnation plane sur tous les habitants de cette planète, moi y compris : la mort… à moins que Jésus ne revienne avant. Mais la mort ne me fait pas peur, car j’ai accepté le sacrifice de Jésus. Quand je mourrai, à l’instant même, – ainsi me semblera-t-il – je verrai Jésus face à face. Pourrais-je espérer un avenir plus glorieux ?

Plus de douleur, de tristesse ou de solitude

Celui qui meurt ne connaît ni douleur, ni tristesse, ni solitude. Il n’a plus conscience des combats de cette vie. Ce sont ceux qu’il laisse derrière lui qui pleurent son absence. Mais s’il m’arrivait de mourir, je sais que Dieu en sa qualité de Créateur consolera mes bienaimés. Et si je perds un être cher, il fera de même pour moi.

Jésus a dit : « Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés ! » (Matthieu 5.4) Dieu est le Dieu de toute consolation, ajoute Paul (2 Corinthiens 1.3). Fidèle à son plan, il essuiera toute larme de nos yeux et fera disparaître le deuil, le cri, la douleur (Apocalypse 21.4). Ces choses ne peuvent exister en la présence de Dieu, car elles appartiennent totalement à Satan.

 Réagissez à cet article.  Lisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________
 
Par Brenda Forbes Dickerson. Copyright 2011, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Louise Geiser. Les citations bibliques sont empruntées à la nouvelle version Segond révisée, 1978.


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.