Home > Archives > La Bible Dit >
.
L'heure préférée de George Mueller
.
Photo: Lisa F. Young
« J’aimerais tellement qu’une voix du ciel m’indique le meilleur choix », m’a confié une amie dernièrement. « J’ai tellement de difficulté à discerner la volonté de Dieu. »
 
Bien que nous n’entendions pas, pour la plupart, de voix venant des cieux, nous voulons connaître la volonté de Dieu et lui soumettre nos décisions. Comment discernerons-nous sa volonté ? Existe-t-il un moyen de savoir que nous nous conformons aux plans divins pour notre vie ?
 
L’Anglais Georges Muller, héros du christianisme au 19e siècle, disait : « Quand nous nous abandonnons complètement à Dieu et… suivons ses directives, il prend lui-même la responsabilité de nos actions. »
 
Pour déterminer la volonté de Dieu à son égard, Muller suivait un processus en quatre étapes. La première consiste à abandonner complètement toute volonté propre. « Le fait de choisir de n’avoir aucune volonté propre constitue 90 pour cent de l’équation », disait-il souvent. Il croyait également que lorsque nous arrivons au point d’être prêts à faire la volonté de Dieu, quelle qu’elle soit, nous sommes à deux pas de la découvrir. Dans le Psaume 37.5, il est dit : « Remets ton sort à l’Éternel, confie-toi en lui, et c’est lui qui agira. »
 
Prier avant d’étudier
 
La seconde étape consiste à sonder la Parole de Dieu. Toute chose contraire à son enseignement est manifestement en désaccord avec la volonté de Dieu. Priez avant d’étudier la Bible et soyez attentif aux impressions du Saint-Esprit. (M. Muller a lu cent fois la Bible sur ses genoux !)
 
La troisième étape nous invite à considérer l’œuvre de la Providence. Beaucoup de personnes sont persuadées que la main de Dieu avait ordonné les circonstances entourant certains événements, tellement elles étaient invraisemblables ou miraculeuses. « Je t’instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre ; je te conseillerai, j’aurai le regard sur toi. » (Psaume 32.8)
 
La dernière étape consiste à prendre une décision provisoire en s’appuyant sur les trois étapes précédentes. Ensuite, il vous faudra attendre et évaluer si vous êtes en paix face à cette décision. Si, après un certain temps, il en est ainsi, vous pourrez aller de l’avant avec confiance. Par contre, si votre esprit n’est pas en paix, si vous devez vous prêter à des compromissions, si vous recevez les mêmes remarques négatives de la part de votre famille chrétienne, de vos pairs ou de conseillers – considérez cela comme des signaux d’alarme. Ne les ignorez surtout pas !
 
Dieu vous connaît parfaitement ; il désire le meilleur pour vous. La seule véritable liberté en cette vie ne se trouve que sur les traces de Dieu. Si vous choisissez de marcher avec Dieu, vous pourrez, chaque jour, dire avec confiance : « Tu me feras connaître le sentier de la vie ; il y a abondance de joies devant ta face, des délices éternelles à ta droite. » (Psaume 16.11)
 
 Réagissez à cet article.  Lisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________
 
Par Brenda Dickerson. Copyright 2011, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Louise Geiser. Les citations bibliques sont empruntées à la nouvelle version Segond révisée, 1978.


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.