Home > Archives > La Bible Dit >
.
Apparences extérieures
.
Photo: Elvis Santana
Comme je prends toujours le même chemin pour aller à mon travail et en revenir, j’ai suivi petit à petit la remise en état d’un établissement particulier. D’abord, les propriétaires ont repeint les façades du bâtiment, puis ils ont refait la toiture et installé une nouvelle enseigne. Ensuite, ils ont triplé la surface du stationnement et l’ont recouverte d’une nouvelle couche d’asphalte. Un trottoir a été ajouté du côté de la rue alors qu’il n’y en avait pas auparavant. Enfin, ils ont érigé un joli muret à trois niveaux dans lequel ils ont planté des végétaux de toutes sortes. Comme touche finale, ils ont installé le long de la rue d’immenses jardinières garnies de fleurs magnifiques se tendant vers le soleil, puis, dans la vitrine, une enseigne lumineuse, et de chaque côté de la porte d’entrée, des paniers suspendus ornés de pétunias violets.

J’apprécie à leur juste valeur le temps, les efforts et l’argent que les propriétaires ont investis pour améliorer l’apparence de leur commerce. Cependant, il y a un hic. Il s’agit d’un bar. Je comprends que les gens aiment se retrouver dans ce genre d’endroit pour bavarder avec leurs amis, relâcher le stress de leur journée de travail en jouant une partie de billard amicale, et manger un morceau avant de rentrer à la maison. Mais c’est, d’abord et avant tout, un débit de boissons alcooliques. Et l’alcool détient l’horrible capacité de ruiner les vies en détruisant les relations, les carrières, les finances, sans oublier la santé mentale, spirituelle et physique des individus.

Choses trompeuses

Ces constatations m’ont amenée à dresser une liste mentale de choses ou de personnes qui me semblaient parfaites à première vue, mais qui finalement se sont avérées trompeuses, littéralement ou figurativement.

   Un dessert apparemment délicieux, mais dont un ingrédient mystérieux laisse un arrière-goût amer.
   Une voiture brillant de tous ses chromes, mais dont le moteur nécessite des réparations majeures.
   Une magnifique poterie antique McCoy couleur crème dont l’intérieur s’effrite.
   Un artisan dont les travaux ne correspondent absolument pas à sa publicité.
   Une personne parfaite lors de l’entrevue, mais dont les services ne répondent pas aux attentes.

Le texte de 1 Samuel 16.7 m’est automatiquement revenu en tête : « Il ne s’agit pas de ce que l’homme considère ; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Éternel regarde au cœur. » Ces pensées m’ont alors conduite à renouveler mon engagement à veiller à ce que ma vie « intérieure » – mes attitudes, mes pensées, mes dévotions – soit agréable aux yeux de Dieu.

 Réagissez à cet article.  Lisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________
 
Par Denise Schaller Curnutt. Copyright 2012,
GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Monique Lemay. Sauf mention contraire, les citations bibliques sont empruntées à la nouvelle version Segond révisée, 1978.


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.