Home > Archives > La Bible Dit >
.
La prière la plus sage
.
Photo: iStock
Adolescente, je fréquentais une école secondaire chrétienne. Les jours d’examens, je me rappelle que mes amis et moi nous réclamions fébrilement de Jacques 1.5 : « Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu qui donne à tous libéralement et sans faire de reproche, et elle lui sera donnée. » J’admets maintenant que, malgré nos bonnes intentions et notre révérence, nous prenions peut-être ce verset légèrement en dehors de son contexte. D’une manière ou d’une autre, je ne crois pas que Dieu nous garantisse vraiment la sagesse pour passer des examens – spécialement si nous négligeons d’étudier adéquatement ! Pourtant, mis à part la moyenne des notes, Dieu nous promet formellement la sagesse et ne désire rien de plus que d’exaucer nos requêtes sincères pour l’obtenir.

La sagesse spirituelle, le discernement, la compréhension, l’habileté à distinguer le vrai du faux… c’est cette sagesse qu’a reçu Salomon, et c’est elle que Dieu nous promet généreusement. 

Une nuit, Dieu apparut au roi Salomon dans un songe et lui demanda ce qu’il aimerait recevoir. Sans hésiter, Salomon répondit : « Accorde donc à ton serviteur un cœur attentif pour gouverner ton peuple, pour discerner le bien du mal ! » Heureux de ce que Salomon ait choisi la sagesse par-dessus toute autre requête égoïste, Dieu lui répondit : « Voici : j’agirai selon ta parole. Je te donnerai un cœur sage et intelligent, de telle sorte qu’il n’y aura eu avant toi et qu’il ne surgira après toi personne de semblable à toi. » En outre, Dieu promit à Salomon la richesse et la gloire bien qu’il ne les ait pas demandées. (1 Rois 3.5-15)

Se réjouir de plaire à Dieu

Le roi Salomon écrivit plus tard le livre des Proverbes, où il exprime clairement son estimation de la sagesse divine, sagesse qu’il nous recommande vivement de rechercher. Au tout début des Proverbes, Salomon dit : « La crainte de l’Éternel est le commencement de la connaissance » (Proverbes 1.7). Il veut dire par là que la révérence et l’obéissance, jaillissant d’un amour qui se réjouit de plaire à Dieu, sont le premier pas vers la connaissance. Il nous encourage à rechercher la sagesse et la compréhension comme si nous cherchions un trésor caché (2.2-5). Ces dernières sont plus profitables que l’argent et l’or. Nous devrions nous considérer nous-mêmes bénis de posséder ces trésors précieux (3.13-14).

J’ai décidé de recommencer à me réclamer de la promesse de Jacques 1.5… Je ne m’attends pas à ce que mon Q. I. monte en flèche, mais je me réjouis à l’avance d’une plus grande compréhension des choses éternelles.

 Réagissez à cet article.
______________________________
 
Par Hannah Henry. Copyright 2015, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Louise Geiser. Les citations bibliques sont empruntées à la nouvelle version Segond révisée, 1978.


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.