Home > Archives > La Bible Dit >
.
Perspective reconnaissante
.
Photo: MorgueFile
Les quelques mois passés se sont avérés un temps de transition pour ma famille. Mon mari a accepté un emploi d’un ami pour que nous puissions déménager plus près de ma famille, avant la naissance de notre second enfant. Quel bonheur ! Grâce à cet emploi, nous allions pouvoir vivre près d’une de nos familles au moins. Mais il ne rémunérait pas suffisamment pour notre famille de bientôt quatre membres. Mon mari devrait en chercher un meilleur quelques mois après le déménagement.

Décidant de laisser tomber notre fierté pendant quelques mois, nous avons donc eu recours à l’assistance sociale pour être certains d’avoir assez à manger, et pour avoir accès à tous les soins médicaux qu’exigeaient ma grossesse et nos enfants. Mes parents nous ont aussi aidés, autant qu’ils l’ont pu.

Les mois ont passé, et toujours pas de nouvel emploi… Évidemment, mon mari et moi avons commencé à éprouver de la frustration.

La dîme ou le repas ?

Puis, un jour, alors que je rentrais après avoir fait l’épicerie, mécontente de ce que les aliments venaient de me coûter, j’ai entendu une dame sur les ondes d’une radio chrétienne parler de la façon dont sa famille s’était confiée en Dieu pour sa survie. Son mari avait perdu son emploi. Tous deux avaient décidé de ne pas payer la dîme parce que ce jour-là, il fallait bien choisir : payer la dîme ou manger. Mais voilà qu’à l’Église, ce même jour, le sermon parla justement de la dîme. Son mari et elle sentirent qu’ils devaient donner tout ce qui leur restait. Et à leur grande surprise, le jour suivant, ils reçurent par la poste un chèque d’une autre famille qui leur devait de l’argent !

J’ai commencé à me sentir extrêmement stupide. De quoi me plaignais-je ? Mon mari a un emploi et nous arrivons à boucler le mois même si nous sommes passés par une période inquiétante. En fait, je n’avais besoin que d’une nouvelle perspective.

« Apportez à la maison du trésor toute la dîme, afin qu’il y ait des provisions dans ma maison ; mettez-moi de la sorte à l’épreuve, dit l’Éternel des armées. (Et vous verrez) si je n’ouvre pas pour vous les écluses du ciel, si je ne déverse pas pour vous la bénédiction, au-delà de toute mesure. » (Malachie 3.10)

 Réagissez à cet article.  Lisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________
 
Par Marion Ruybalid. Copyright 2011,
GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Monique Lemay. Sauf mention contraire, les citations bibliques sont empruntées à la nouvelle version Segond révisée, 1978.


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.