Home > Archives > La Bible Dit >
.
Les gardiens
.
Photo: Stephen Rainer
Deux faucons font leur nid dans un grand pin juste derrière ma maison. Entre l’arbre et la fenêtre de ma chambre à coucher, il y a moins de 10 mètres. Ces oiseaux bruns sont gros, magnifiques, et ont la poitrine blanche. Nous avons vu la maman et le papa planer au-dessus de notre quartier. Si nous utilisons nos jumelles, nous pouvons voir les oisillons dans le nid.

Nous vivons en banlieue, pas à la campagne. Nous sommes à une trentaine de kilomètres du centre-ville de Houston. Il semble qu’il y ait suffisamment d’écureuils et d’oiseaux pour que les faucons soient en pleine forme.

Au début, nous étions un petit peu nerveux. Nous ne savions pas s’ils seraient agressifs ou non envers nous ou nos animaux domestiques. Eh bien, nos deux amis se sont montrés tout à fait sociables. Ils nous remarquent lorsque nous nous asseyons dans la cour. L’un ou l’autre fait alors un vol lent au-dessus de nous, comme pour surveiller nos faits et gestes. Après nous avoir apparemment passés en revue, il retourne rassuré dans son nid ou reprend sa chasse.

Les faucons se sont avérés merveilleux pour notre jardin. Par les années passées, nous étions toujours perdants dans notre lutte contre les oiseaux et les écureuils qui dévalisaient nos arbres fruitiers. Les oiseaux perçaient nos tomates et nos poivrons verts qui pourrissaient alors sur le plant avant d’être mûrs.

Malgré l’installation de filets sur notre jardin, les bestioles réussissaient quand même à percer nos légumes ou à creuser à l’intérieur. D’une manière ou d’une autre, elles finissaient toujours par se moquer de nos barrières.

Cette année, c’est différent. Le poirier est chargé de fruits. Les tomates vertes mûrissent sur leurs plants. Nous aurons même des figues à manger. Une barrière invisible protège notre cour. Ou plutôt, les faucons la gardent – invisibles pour ceux qui ne voient pas.

Agir invisiblement

La grâce de Dieu opère souvent de la même manière. Elle agit fréquemment de façon invisible. Lorsque nous vivons selon les commandements de Dieu, nous ne remarquons pas toujours ce que le Créateur fait – nous n’en percevons que les effets. Les choses se passent avec plus de douceur. La vie semble aller mieux. Nous devenons plus productifs, plus heureux.

Peut-être ne devenons-nous pas riches, mais nous payons nos factures. Une manne imprévue semble tomber du ciel juste au moment où une dépense imprévue apparaît également.

Tout comme les faucons gardent mon jardin, Dieu agit comme mon bouclier, de façon invisible et avec patience. Il me passe en revue. De temps en temps, il me met à l’épreuve et m’expose aux défis. Ces derniers, terribles, ne dépassent cependant jamais mes capacités, aussi longtemps que je les affronte de tout mon cœur et avec foi.

Il y a des jours où je ne comprends pas ou n’apprécie pas les bienfaits que Dieu m’accorde. Ce n’est que beaucoup plus tard que je saisis son dessein à mon égard, tout comme je n’ai découvert les cadeaux des faucons qu’après leur arrivée ce printemps.

« Nous savons, du reste, que toutes choses coopèrent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. » (Romains 8.28)

 Réagissez à cet article.  Lisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________
 
Par Mark N. Lardas. Copyright 2012, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Monique Lemay. Sauf mention contraire, les citations bibliques sont empruntées à la nouvelle version Segond révisée, 1978.


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.