Home > Archives > La Bible Dit >
.
Un panneau dénonçant le péché ?
.
Photo: iStock
Davantage de gens y penseront probablement à deux fois avant de dérober des articles du Wal-Mart à Attalla, Alabama. Un rappel saisissant de ce qui peut arriver à ceux qui se livrent au vol à l’étalage a été aperçu dehors, aux entrées du magasin. Le juge d’Attalla, Kenneth Robertson Jr., a ordonné à deux voleurs à l’étalage de se tenir devant les portes du supermagasin en portant des panneaux où l’on pouvait lire : « Je suis un voleur, j’ai volé chez Wal-Mart. » Les deux voleurs ont choisi de porter le panneau-sandwich blanc et rouge pendant quatre heures un samedi achalandé, histoire d’éviter une peine de 60 jours de prison. (L’une des deux voleurs a proclamé inébranlablement son innocence dans cette affaire.)

Tandis que je regardais la photo de la coupable qui se tenait pensivement là, revêtue de l’énorme panneau-sandwich, j’ai presque pu sentir son chagrin. Son embarras était palpable.

Puis une pensée m’a traversé l’esprit. Et si nous devions marcher avec un panneau chaque fois que nous faisons quelque chose de mauvais ? Et si le monde entier pouvait voir ce que nous avons fait dans le passé en fixant un panneau bien visible suspendu à notre cou, qu’il nous faut porter chaque fois que nous faisons un faux pas ? Et si nous devions parader dans la ville avec un panneau-sandwich proclamant ceci : « Je suis un faux chrétien, et le commérage est mon passe-temps préféré », ou « Je suis un fraudeur d’impôt, je mens pour obtenir un retour d’impôt plus important » ?

Autres observateurs 

Cela fait réfléchir… mais nous traitons souvent la question de façon insignifiante parce que nous sommes certains que cela n’arrivera jamais. Pourquoi ? Parce qu’il semble qu’un sentiment de sécurité nous habite en sachant que les autres ne seront pas témoins de nos fautes dégoutantes. La Bible, cependant, affirme sans ambages qu’il existe d’autres observateurs. Elle nous dit que tout acte est enregistré et sera jugé. En fait, elle va plus loin et met les points sur les i : nos paroles mêmes sont tout autant enregistrées.

« Je vous le dis : au jour du jugement, les hommes rendront compte de toute parole vaine, qu’ils auront proférée. » (Matthieu 12.36)

Notre responsabilité au jour du jugement met en lumière un fait important : nous avons le choix de faire ou non ce qui est bien. La décision repose carrément sur nos épaules. Certes, nous ne devrions pas avoir besoin d’un panneau aux couleurs vives pour ne pas être malhonnête avec nous-mêmes et le monde.

 Réagissez à cet article. 
______________________________
 
Par Michael Temple. Copyright 2015,
GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Monique Lemay. Sauf mention contraire, les citations bibliques sont empruntées à la nouvelle version Segond révisée, 1978.


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.