Home > Archives > La Bible Dit >
.
Créer un espace sacré
.
Photo: Helmut Gevert
Vincent Van Gogh, célèbre artiste hollandais, est l’auteur d’un dessin intitulé « Girl Kneeling in Front of a Cradle » (Fille à genoux devant un berceau). On y voit une jeune fille à la chevelure ébouriffée, vêtue d’une robe qui arrive à la cheville, à genoux devant un berceau. Sa main gauche repose doucement sur l’extrémité du berceau, sa main droite pend le long de son corps. Elle regarde un petit bébé qui dort paisiblement dans le berceau.

Qui est cette jeune fille ? Peut-être la sœur du bébé ? Que pense-t-elle et ressent-elle tandis qu’elle contemple ce bébé ? Le dessin ne révèle pas grand-chose à ce sujet.

Mais Van Gogh dévoile ce qu’il devait avoir eu en tête lorsqu’il écrivit dans son journal : « Ressent-on le besoin de quelque chose de grand, d’infini, qui fait prendre conscience de la présence de Dieu ? Nul besoin d’aller loin pour le trouver. Je pense que je vois quelque chose de plus profond, de plus infini, de plus éternel que l’océan dans l’expression des yeux d’un petit bébé lorsqu’il se réveille le matin, et gazouille ou rit parce qu’il voit le soleil briller sur son berceau. »

Autant que son art l’exprime, Van Gogh était expert dans la découverte d’expériences du divin dans des endroits invraisemblables ou normaux. Créer des espaces sacrés en cherchant la présence de Dieu autour de nous et en l’affirmant s’avère une pratique spirituelle profonde. Voir Dieu dans les yeux d’un petit bébé, ou créer délibérément un autel sacré dans un coin de notre maison nous rappelant l’activité divine dans notre vie, et où nous prêtons attention à la présence de Dieu tandis que nous nous agenouillons pour prier… Ce sont là des moyens spécifiques de nous tailler un espace sacré pour diriger notre cœur vers Dieu.

Sanctuaire hebdomadaire

Le sabbat est l’un des espaces sacrés que Dieu nous donne – un sanctuaire régulier et hebdomadaire en temps et endroit où nous créons un espace sacré pour rencontrer Dieu les uns à travers les autres, et par nos conversations et diverses expériences. La Bible le dit ainsi : « Souviens-toi du jour du sabbat, pour le sanctifier.  Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le sabbat de l’Éternel, ton Dieu […] Car en six jours l’Éternel a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve, et il s’est reposé le septième jour : c’est pourquoi l’Éternel a béni le jour du sabbat et l’a sanctifié. » (Exode 20.8-11)

Comme le bébé dans le berceau dessiné par Van Gogh, le sabbat est pour nous cet espace dans le temps où nous pouvons voir la face de Dieu, telle qu’elle était, en prêtant attention à l’art divin qui nous entoure. C’est le don de Dieu de nous aider à voir « quelque chose de plus profond, de plus infini, de plus éternel que l’océan »… pour qu’en fait nous rencontrions Dieu plus profondément. Il est donc sensé que Dieu veuille que nous nous en « souvenions », n’est-ce pas ?

 Réagissez à cet article.  Lisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________
 
Par Greg Nelson. Copyright 2012,
GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Monique Lemay. Sauf mention contraire, les citations bibliques sont empruntées à la nouvelle version Segond révisée, 1978.


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.