Home > Archives > La Bible Dit >
.
Passer le pain
.
Photo: Kevin Connors
Le pain, le « soutien de la vie », n’est dans sa forme de base que de la farine, de l’eau et de la levure. Et pourtant, rien ne sent meilleur que du pain en train de cuire !

Nous jouissons d’une abondance de pain dans notre partie du monde, mais en maints endroits, des milliers souffrent de la faim et n’ont pas de pain.

Nous vivons sur une planète où les gens n’ont pas seulement faim de pain physique, mais aussi de pain spirituel – le pain du ciel.

Chacun des Évangiles nous raconte une histoire où figurent Jésus et le pain. Selon Matthieu 14, après avoir appris la mort de Jean, Jésus sembla aspirer à la solitude. Mais des foules de gens le suivirent. Tandis qu’il les considérait, le Sauveur « fut ému de compassion ». Et il ne les déçut pas. Il les guérit de leurs maladies et les nourrit en multipliant miraculeusement cinq pains d’orge et deux poissons.

Assez pour tous

Au verset 19, le mot « donna » signifie continuer à donner. Le miracle se produisit tandis que le pain était dans les mains de Jésus. Aussi longtemps qu’il y eut besoin, le pain continua à se multiplier dans ses mains, et les mains des disciples, se tendant vers leur Maître, ne furent jamais vides. Il y en eut assez pour tous. Nous pouvons, nous aussi, être le canal de communication entre le Christ et les nécessiteux de ce monde.

Aujourd’hui, Jésus tient dans ses mains du pain très spécial. Ce pain, c’est sa Parole. Il nous la tend et nous demande de la prendre pour la distribuer aux autres qui ont faim du pain de vie.

Le pain, l’Évangile sous une forme très simple, peut être un texte biblique de réconfort pour un cœur qui a mal, une histoire de Jésus pour un enfant, un pain pour celui qui a faim. Jésus dit : « Distribuez-les ».

Nous sommes les enfants de Dieu, héritiers et cohéritiers avec Christ. Nous avons le privilège de recevoir le pain de Jésus. Nous le tenons dans nos mains tandis que nous nous nourrissons quotidiennement de la Parole. Nous pouvons dire avec Jérémie : « Dès que j’ai trouvé tes paroles, je les ai dévorées ; et tes paroles sont la joie et l’allégresse de mon cœur. » (Jérémie 15.16, OST)

C’est parce que nous recevons que nous pouvons donner. Mais c’est en donnant que nous continuons à recevoir. Dieu nous dit : « “Donnez-leur vous-mêmes à manger.” Son ordre équivaut à une promesse ; il est accompagné de la même puissance qui a rassasié la foule au bord de la mer1. »

 Réagissez à cet article.  Lisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________
 
Par Ione Richardson. Copyright 2011, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Monique Lemay.
Sauf mention contraire, les citations bibliques sont empruntées à la nouvelle version Segond révisée, 1978.

1 Ellen G. White, Jésus-Christ, p. 362.


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.