Home > Archives > La Bible Dit >
.
Le seul médecin
.
Photo: Oliver Gruener
D’accord. Je l’admets. Je ne ferme pas toujours mes yeux pendant la prière ! Maintenant, cette confession terminée, permettez-moi de vous raconter ce qu’un jour j’ai observé.

Le pasteur invita les membres de la grande congrégation à venir devant pour la prière plutôt que de rester assis, s'ils avaient un fardeau particulier à apporter au Seigneur. Tant de fidèles répondirent à l’appel que beaucoup parmi nous durent s’agenouiller dans les allées. Tandis que la prière commençait, j’ouvris mes yeux (ne me demandez pas pourquoi !) et commençai à observer les semelles autour de moi. Pas les personnes, mais les semelles de leurs chaussures !

Ce que je vis m’étonna. Comme les semelles des souliers de ces gens paraissaient différentes à côté du reste de leur toilette ! En général, les membres d’une congrégation étaient impeccables, propres et soignés. La plupart semblaient être sur leur trente et un. Mais en scrutant leurs semelles, une nouvelle réalité commença à prendre forme dans mon esprit.

En dessous de ces chaussures reluisantes et polies, on voyait de la saleté, de la poussière, de l’usure et des fentes. Une punaise en argent brillant perforait un talon haut tandis qu’une boule de gomme était collée sur un autre. Je vis même une chaussure style mocassin à la semelle percée ! J’en conclus ceci : ce que nous voyons ne rencontre pas toujours la réalité.

Fenêtre sur leur âme

La prière terminée, tous les fidèles regagnèrent leur siège, inconscients que l’espace d’une brève prière, Dieu m’avait ouvert une fenêtre sur leur âme.

Nous portons tous des fardeaux. Personne n’est pur et saint ; la saleté et la poussière nous collent à la peau. Les erreurs ont collé à notre vie, et la souffrance l’a percée. Chaque jour, nous sommes piétinés par l’usure de la bataille pour nos propres âmes.

Peut-être avez-vous pensé venir à l’Église pour la première fois, ou revenir à l’Église après un temps d’absence. Mais vous sentez votre besoin de vous reprendre d’abord en main. Croyez-moi, cela n’est pas seulement inutile ; c’est impossible.

Inutile parce que peu importe combien nous pouvons avoir l’air bien de l’extérieur, chaque membre d’Église a besoin d’un Sauveur aussi désespérément que vous. Impossible parce qu’aucun de nous ne peut se prendre en main sans le Seigneur. Seul Jésus peut guérir d’un toucher les endroits brisés de notre vie, et apporter un jour, lentement mais sûrement, la santé et la complétude.

« Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. » (Matthieu 11.28)

 Réagissez à cet article.  Lisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________
 
Par Kathy A. Lewis. Copyright 2007, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Monique Lemay.
Sauf mention contraire, les citations bibliques sont empruntées à la nouvelle version Segond révisée, 1978.


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.