Home > Archives > La Bible Dit >
.
Jamais un trou d'un coup
.
Photo: Brad Harrison
Être un chrétien dans une Église peut équivaloir à être une cible d’injustice perpétuelle ! La parabole des talents, que nous trouvons dans Matthieu 25, le prouve bien. À la fin de l’histoire, qu’arrive-t-il à l’homme qui, n’en ayant qu’un,  l’a enfoui dans la terre ? Le maître le lui ôte et le remet à celui qui en a déjà 10. Mais c’est du vol, ça ! Car à celui qui a on donnera DAVANTAGE, et il sera dans l’abondance. Et quiconque n’a pas, on lui ôtera même ce qu’il a.

J’ai entendu une histoire qui m’a fait désirer prendre mes bâtons de golf et les jeter dans un lac. Après tout, les lacs regorgent de mes balles de golf, alors pourquoi mes bâtons ne les y rejoindraient-ils pas ? Jeanette Roberts, une dame de 49 ans, a fait trois trous d’un coup en huit jours au Granite Bay Country Club. Maintenant, dites-vous, si elle a joué si souvent – trois fois en huit jours – il s’agit probablement d’une professionnelle. Eh non, ses scores pour les trois fois en témoignent : 101, 91, et encore 101. Je peux très bien obtenir un tel score. En plus, Jeanette frappait du tee des dames. Mais en l’espace d’une seule semaine, cette mordue du golf a fait trois coups où la balle a roulé sur le vert pour entrer directement dans le trou. À propos, plus tôt cette même année, elle en a fait un autre. Nous en sommes donc à quatre pour le calendrier d’un an.

J’ai mal joué au golf toute ma vie et n’ai jamais réussi, même pas une fois, un  trou d’un coup. Ce n’est qu’au minigolf que j’ai réussi cet exploit, deux fois seulement ; mais si je comprends bien, cela ne compte pas vraiment, au fond. Oh, on peut tout de même être assez bon golfeur sans même avoir jamais frappé un  trou d’un coup… mais cela semble plutôt injuste, non ?

Baigner dans l’injustice

Dans les paraboles de Jésus, qui souvent mettent le service en relief, on trouve un thème commun : elles baignent dans l’injustice. Des fils prodigues reçoivent le pardon qu’ils ne méritent pas. Des voleurs et des prostituées sont invités aux banquets où rien ne justifie leur présence. De chanceux employés ne travaillent qu’une heure dans la vigne mais reçoivent le salaire d’une journée entière.

Il est une leçon ici que je dois apprendre, et vous aussi. L’Église appartient à Jésus ! Pas au pasteur ou aux membres influents du comité. Elle est là pour honorer Jésus, lui plaire, l’adorer avec reconnaissance, et ensuite, pour faire les choses que Jésus désire ardemment qu’elle fasse. Elle est là pour servir ses intérêts. Et si les choses semblent parfois injustes, difficiles, déséquilibrées ou temporairement improductives – cela n’a essentiellement rien à voir avec la question. L’injustice ne devrait pas me poser problème si la cause de Jésus est bien servie.

Chacun de nous a besoin de venir à l’Église hebdomadairement, de garder un œil sur la balle et de se concentrer sur l’objectif. Nous n’y allons pas pour le plaisir, la nourriture ou l’amitié, bien que l’Église soit souvent en mesure de fournir toutes ces choses. Nous venons ensemble pour accomplir l’œuvre du Maître qui nous a remis cinq, deux ou un talents, et qui nous a lancé le défi de faire quelque chose de grand pour lui.

Entre-temps, regardez-moi bien poser une balle sur le tee… parce que j’ai eu une vilaine trajectoire de balle.

 Réagissez à cet article.
______________________________
 
Par Michael Temple. Copyright 2015, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Monique Lemay.
Sauf mention contraire, les citations bibliques sont empruntées à la nouvelle version Segond révisée, 1978.


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.