Home > Archives > La Bible Dit >
.
Le piège des richesses
.
Photo: iStock
Au cours des dernières semaines, j’ai été inondée par un déluge d’arnaques via courriel. Peut-être avez-vous été harcelé par elles, vous aussi. Pire que toutes les annonces qui s’entassent d’habitude dans ma boîte aux lettres, ces procédés malhonnêtes par courriel se jettent dans mon courrier électronique plus vite que je ne puis les effacer.

Dans un anglais cassé, ces « respectables correspondants » de l’étranger m’annoncent que j’ai gagné à des loteries auxquelles je n’ai jamais participé. Ou bien, ils prétendent être les héritiers d’un million de dollars, mais hélas, ils ont besoin de mon aide pour toucher à leur fortune. Et, en reconnaissance de mon assistance, ils me gratifieront, bien entendu, d’une somme rondelette ! Par la force des choses, je dois leur fournir dans les 24 heures de nombreux renseignements personnels, sinon je serai disqualifiée.

Malheureusement, maintes personnes se font prendre et deviennent les victimes inconscientes d’un vol d’identité, ou de quelque autre stratagème. Tout compte fait, les arnaqueurs misent sur la faiblesse humaine et le péché de la convoitise – ce désir égoïste et avide de richesses ou de possessions qui se cache dans le cœur humain.

Gagner à la loterie

En dépit d’une preuve évidente du contraire, de nombreuses personnes croient encore que leur vie s’améliora considérablement si elles gagnent à la loterie ou remportent le gros lot au casino. Ainsi, elles attendent continuellement l’heure de faire fortune.

Sans aucun doute, la pauvreté désavantage. Des logis et des écoles médiocres, des soins de santé restreints, une alimentation déficiente, et des quartiers tourmentés par le crime rendent le pauvre vulnérable, sans défense.

Mais le riche est aussi vulnérable à sa façon. Les richesses sont un fardeau difficile à gérer avec sagesse, difficile à garder. Les riches deviennent souvent victimes de crimes à cause de leur fortune, comme par exemple les vols par agression au domicile et le rapt de leurs enfants pour une rançon exorbitante. En fait, les riches eux-mêmes sont parfois stupidement assassinés pour leur argent et/ou possessions.

C’est peut-être pourquoi le livre des Proverbes (éventuellement le plus grand recueil de sagesse jamais écrit), offre cette prière éclairée : « Ne me donne ni pauvreté, ni richesse, accorde-moi le pain qui m’est nécessaire. » (Proverbes 30.8)

Ne désirer que ce que l’on a besoin et s’en satisfaire démontre de la sagesse, de la maturité, et apporte en définitive le contentement qu’aucune somme de richesses ne pourra jamais procurer.

 Réagissez à cet article.
______________________________
 
Par Kathy A. Lewis. Copyright 2015, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Louise Geiser. Les citations bibliques sont empruntées à la nouvelle version Segond révisée, 1978.


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.