Home > Archives > La Bible Dit >
.
Avec Dieu pour patron
.
Photo: iStock
Les toilettes. Je déteste nettoyer les toilettes. Je dois dire que de frotter le trône en porcelaine se classe parmi mes corvées hebdomadaires les moins appréciées. Pour empirer les choses, nous n’avons pas une, mais trois toilettes dans la maison. Commode, avouons-le, quand plus d’une personne a besoin d’utiliser la salle de bains immédiatement. Mais le jour du nettoyage, je n’arrive pas à apprécier la valeur que nos toilettes ajoutent à notre maison.

J’admets que je pourrais peut-être me relâcher un peu dans des tâches en apparence insignifiantes et désagréables telles que nettoyer les toilettes. En toute franchise, c’est à la limite du dégoûtant, et peu importe combien je les fais briller, je devrai de toute façon recommencer dans quelques jours. Vous avez sans aucun doute votre propre liste de choses que vous préférez faire. Que ce soit au bureau, à la maison ou même à l’Église, nous pouvons tous penser à des activités pour lesquelles nous manquons de motivation pour donner le meilleur de nous-mêmes.

Tâches désagréables

Heureusement, une discussion dans mon groupe d’étude biblique sur 1 Corinthiens 10.31 et Colossiens 3.23 s’est chargée de me secouer quant à mes tendances à la négligence. La Bible ne parle pas spécifiquement du nettoyage de la salle de bains, elle ne mentionne probablement pas les tâches désagréables de votre vie non plus. Pourtant, elle me dit comment aborder chaque tâche à laquelle je me livre – qu’elle me plaise ou non.

« Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, et quoi que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu. » (1 Corinthiens 10.31) « Tout ce que vous faites, faites-le de (toute) votre âme, comme pour le Seigneur, et non pour des hommes » (Colossiens 3.23).

Formidable ! Faire tout pour la gloire de Dieu, travailler comme si je travaillais pour le Seigneur ! Me voilà battue à plate couture. Jamais je ne me proposerais de me relâcher dans une tâche destinée à glorifier Dieu. Je ne pourrais non plus donner moins que le meilleur de moi-même lorsque je travaille pour le Seigneur. À quel point mes habitudes de travail changeraient-elles si je regardais Dieu comme mon patron ? Hum… Il y a là de quoi réfléchir.

Maintenant, lorsque je suis confrontée à un travail qui n’a rien de palpitant, je me souviens que ce n’est pas autant pour mon propre bénéfice ou même pour celui des autres que je travaille, mais pour Dieu.

À propos, je garde mes toilettes pas mal propres ces jours-ci !
 Réagissez à cet article.
______________________________
 
Par Hannah Henry. Copyright 2015, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Louise Geiser. Les citations bibliques sont empruntées à la nouvelle version Segond révisée, 1978.


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.