Home > Archives > La Bible Dit >
.
Charles, mon supérieur
.
Photo: Martin Walls
Charles, 18 ans, fréquente l’école secondaire où je travaille. De nature souriante, il lui arrive d’avoir des accès de colère. Il examine le monde au travers de ses yeux bleu clair. Il souffre également d’une déficience intellectuelle.
 
Les responsables du foyer où il habite le conduisent chaque jour à l’école. Ensuite, il est pris en charge par une orthopédagogue et ses aides. De temps en temps, j’ai le privilège de remplacer son professeur. Je passe la journée avec Charles et trois autres jeunes handicapés dans une pièce que j’appelle la salle de jeu, car c’en est vraiment une ! Le programme d’une journée avec Charles ressemble à ceci : assemblage de puzzles à grosses pièces, collations, visionnement de l’émission The Price is Right (il aime beaucoup Bob Barker) et, dans les couloirs, de nombreuses allées et venues qui finissent par ressembler à des courses sur les talons de Charles ! À la fin d’une journée passée avec Charles et ses amis, je suis fatiguée certes, mais heureuse.
 
Beaucoup de professeurs n’accepteraient pas de faire des remplacements dans cette pièce, mais moi, je les apprécie énormément. Oui, ma manche est toute mouillée de leur salive. Bien sûr, cela me sort de ma zone de confort que de devoir conduire un jeune homme plus grand que moi aux toilettes. Et oui, cela serait plus facile s’il pouvait parler comme les autres gens. Mais alors, il ne serait plus Charles, n’est-ce pas ? Lorsque je suis avec Charles et ses amis, je ne peux qu’être d’accord avec M. Rogers qui disait : « Je vous aime exactement comme vous êtes ! »
 
Meilleure qu’avant

Comme le disait Ralph Waldo Emerson : « Tout homme que je rencontre m'est supérieur en quelque matière. C'est pourquoi je m'instruis auprès de lui. » Que de vérité dans cette phrase ! Je pense que cela explique pourquoi après avoir passé une journée dans cette salle spéciale, j’en sors meilleure que lorsque j’y suis entrée. Je me rends compte que même si je peux marcher droit, parler de manière intelligible, et aller aux toilettes seule, je peux quand même apprendre beaucoup de choses de Charles. La patience, par exemple. Le fait pour lui d’attendre sa collation exige une mesure de patience dont je ne dispose peut-être pas. Si j’en veux une, je n’ai qu’à me lever et à prendre quelque chose dans l’armoire. En l’espace de quelques secondes, l’affaire est réglée.
 
Alors que nous cohabitons avec toutes sortes de personnes sur cette planète, il est bon de nous souvenir que nous pouvons apprendre quelque chose de chacun. Après tout, quel que soit notre sort, nous avons tous été créés à l’image de Dieu – sans exception. Charles me le rappelle et je lui en suis reconnaissante.
 
« Dans la mesure où vous avez fait cela à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. » (Matthieu 25.40)

 Réagissez à cet article.  Lisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________
 
Par Gwen Scott Simmons. Copyright 2010, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Louise Geiser. Les citations bibliques sont empruntées à la nouvelle version Segond révisée, 1978.


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.