Home > Archives > La Bible Dit >
.
Perdues et retrouvées
.
 
Photo: Studiomill
Nous étions perdues, sans l’ombre d’un doute. Ma belle-fille et moi nous rendions à une fête, mais étions déjà en retard. En fait, n’ayant pas tellement envie d’y aller, nous avions traîné un peu. Ce qui aggravait encore plus notre cas, c’était que notre hôtesse nous avait donné un itinéraire très détaillé, auquel nous n’avions pas vraiment prêté attention, Holly étant à peu près sûre de connaître le chemin.
 
Nous roulâmes en bavardant et riant de choses et d’autres selon le mode typiquement féminin. Tout à coup, Holly remarqua qu’elle ne reconnaissait plus la route. Elle se servit de son téléphone cellulaire pour obtenir de l’aide, mais personne ne répondit. Alors, nous fîmes demi-tour, espérant retrouver la route nationale 21. Enfin, le téléphone d’Holly retentit et un ami nous donna des indications. Vous pourriez penser que l’affaire était réglée, mais nous n’avions pas encore appris notre leçon. Armées des nouvelles informations, nous retournâmes sur la route 21. Selon les directives, nous devions prendre la deuxième sortie, mais la première nous sembla être la bonne et nous nous y engageâmes. Cela nous força évidemment à retourner une nouvelle fois sur nos pas. Je dois avouer que nous étions de plus en plus frustrées, mais cela ne nous empêcha pas de pouffer de rire de temps en temps, ce qui allégeait la situation.
 
Ce n’était pas la première fois que j’avais ignoré des instructions précises. Quand j’allais à l’école, cela m’arrivait constamment. De plus, combien de fois n’avais-je fait la sourde oreille à mes parents ! Aujourd’hui, il m’arrive encore de réagir ainsi. Il semble donc que j’ai un problème majeur avec les directives précises, à moins… d’être simplement entêtée.
 
La carte entre toutes les cartes
 
Sur ma table de chevet repose la carte ultime, comprenant les directions les plus précises. Elle fut composée par différentes personnes, qui toutes nous guident vers la même destination. Ces écrivains reçurent de l’aide puisque leurs écrits sont inspirés. Par conséquent, leurs directives sont claires, faciles à comprendre et fiables.
 
Pourquoi m’arrive-t-il donc de traiter la Bible comme l’itinéraire rédigé par mon hôtesse ? J’ai fait toutes mes études dans des écoles chrétiennes : du primaire, à l’école d’Église, au collège, en passant par le secondaire. Je connais donc les directives par cœur, ou du moins, crois les connaître. Peut-être me faut-il rafraîchir ma mémoire, ouvrir la Parole de Dieu et relire ses instructions. Me perdre ne constitue définitivement pas une option – ou cela en deviendra une si je ne grave ses paroles dans mon cœur. Je veux suivre l’exemple de David qui disait dans le Psaume 119.59 : « Je réfléchis à mes voies et je ramène mes pas vers tes préceptes. »

Réagissez à cet article.
______________________________
 
Par Dee Reed. Copyright 2015, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Louise Geiser. Les citations bibliques sont empruntées à la nouvelle version Segond révisée, 1978.


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.