Home > Archives > La Bible Dit >
.
Leçons de confiance
.
Photo: Studiomill
« Tu ne craindras ni la terreur de la nuit, ni la flèche qui vole de jour, ni la peste qui marche dans l’obscurité, ni la contagion qui frappe en plein midi. Que mille tombent à ton côté, et dix mille à ta droite, rien ne t’atteindra. » (Psaume 91.5-7)
 
Lors d’une période particulièrement sombre de ma vie, le Seigneur se manifesta à moi de manière miraculeuse. Pendant ces terribles années, mon mari et moi éprouvions d’énormes soucis financiers. Chaque jour la situation s’aggravait, nous semblait-il. Malgré tout, nous faisions confiance au Seigneur, croyant qu’il était maître de nos vies et qu’il nous tirerait d’affaire au moment opportun. La vie nous était certes amère, mais douce en même temps, car nous apprenions à nous appuyer toujours plus sur le Seigneur. Jamais n’avions-nous été aussi proches de lui. Malgré la tempête qui faisait rage, nous vivions une expérience de foi grandiose avec lui.
 
À l’époque, nous habitions dans une grande ville. Un jour, je m’arrêtai dans la voie de droite d’une rue très passante. Ma voiture était la première de la file et j’attendais de pouvoir tourner à droite. Soudain, un gros camion, roulant à grande vitesse, surgit dans l’intersection. Voulant éviter un autre véhicule qui lui coupait la route, le chauffeur perdit le contrôle de son poids lourd et fonça sur moi. Quelle horreur ! Je n’eus qu’une fraction de seconde pour évoquer le nom de Jésus. Au même instant, le camion fit une embardée et m’évita, passant à quelques centimètres à peine de mon auto.
 
Quelques jours plus tard, alors que je voyageais de Los Angeles à Phoenix, je faillis de nouveau périr dans un accident de la circulation. Roulant à 120 kilomètres à l’heure, je doublai un camion dix-huit roues. Au même moment, l’un de ses pneus éclata avec une force explosive. Des morceaux de caoutchouc et d’autres débris volèrent de tous côtés. Si j’avais dépassé le camion quelques secondes plus tard, le pneu aurait explosé à ma hauteur. J’appris plus tard que la force de ce genre d’explosion peut creuser un trou dans l’asphalte. Un tel impact aurait pu me faire perdre le contrôle avec les résultats désastreux auxquels on peut s’attendre. De nouveau, je vis que la main de Dieu me protégeait.
 
Rencontres avec le désastre
 
Aussi incroyable que cela puisse paraître, je frôlai le désastre à trois autres reprises dans les jours qui suivirent. En l’espace de dix jours, je faillis être victime d’un accident de la route au moins cinq fois. Comprenant que j’étais en proie aux attaques de Satan, ressentant sa colère dévorante, j’en étais arrivée à avoir peur de prendre le volant. Cependant, après-coup, je constatais que Dieu avait étendu sa main protectrice sur moi et m’avait délivrée du danger. Au fil du temps, ma perception de la situation changea. Au lieu de me préoccuper des assauts de Satan, je commençai à me réjouir de la protection que Dieu m’accordait. À chaque délivrance miraculeuse, je ressentais une fois de plus la puissance de mon Père miséricordieux. Il venait toujours à mon aide par sa main toute-puissante. Le sentiment de sécurité qui m’enveloppait me soutenait au milieu des épreuves.
 
Peu après ces incidents, le Seigneur résolut nos problèmes financiers de manière extraordinaire. Aujourd’hui, le souvenir de cette délivrance nous porte encore. Quoiqu’il nous arrive, nous puiserons toujours force et espoir dans cette expérience. Nos cœurs débordent de reconnaissance pour les grandes compassions de Dieu et sa miséricorde.
 
 Réagissez à cet article.  Lisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________
 
Par Naomi Castro. Copyright 2014, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Louise Geiser. Les citations bibliques sont empruntées à la nouvelle version Segond révisée,
(Colombe).


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.