Home > Archives > La Bible Dit >
.
Appelé
.
Photographie: Dan Colcer
« Moïse dit à l’Éternel : Ah ! Seigneur, moi je ne suis pas un homme qui ait la parole facile, et ce n’est ni d’hier, ni même d’avant-hier, ni même depuis que tu parles à ton serviteur : car moi j’ai la bouche et la langue pesantes. » (Exode 4.10)

Moïse, devenu grand, décida un jour d’aller vérifier comment les choses se passaient pour son peuple. À sa grande indignation, il aperçut un Égyptien en train de battre un Hébreu. Emporté par la colère, il vint au secours de son frère en tuant l’Égyptien. On peut facilement imaginer comment Moïse, après avoir enterré l’Égyptien dans le sable, leva les yeux vers le ciel pour parler à Dieu : « Me voici, Seigneur. Prends-moi à ton service ! Je suis prêt. J’ai eu une vie privilégiée, fréquenté les meilleures universités du pays. Les plus grands maîtres m’ont formé. Je suis maintenant prêt à travailler pour toi. Je suis ton homme ! » Le Seigneur répondit : « Désolé, mon fils. Je ne peux t’employer tout de suite. Toutefois, je vais t’envoyer au loin afin de pouvoir t’enseigner MES voies. »

 Il apprit à se confier en Dieu

Craignant pour sa vie, Moïse prit la fuite. Il s’installa à Madian où il se maria et eut des enfants. Là, le Seigneur lui enseigna des leçons qu’aucune université n’aurait pu lui apprendre : l’humilité, la patience, l’endurance et l’oubli de soi. Par-dessus tout, Moïse apprit à se confier en Dieu et à s’appuyer sur lui plutôt que sur lui-même. Le Seigneur lui enseigna ses voies pendant quarante ans.

Un jour, alors que Moïse gardait le troupeau, l’ange du Seigneur lui apparut dans un buisson enflammé. Surpris de voir ce buisson brûler sans se consumer, Moïse s’approcha. À ce moment, Dieu l’appela de l’intérieur du buisson et lui dit : « Ne t’approche pas d’ici, ôte tes sandales de tes pieds, car l’endroit sur lequel tu te tiens est une terre sainte. » (Exode 3.5)

Puis, le Seigneur expliqua en détail à Moïse qu’il voulait l’envoyer en Égypte pour délivrer les Israélites. Loin d’être convaincu, Moïse argumenta qu’il n’était pas l’homme idéal pour ce travail : il n’avait pas la parole facile et sa langue était embarrassée. Nullement doué d’éloquence, il n’était pas du tout préparé pour la mission que Dieu voulait lui confier. Il le supplia même de choisir quelqu’un d’autre. N’ayant rien à offrir, il se sentait absolument inapte. « Seigneur, je ne suis pas ton homme ! » balbutia Moïse. Le Seigneur reprit : « Mon fils, c’est parce que tu te reconnais incapable que je peux maintenant t’employer. Autrefois, te sentant à la hauteur, tu aurais insisté pour faire les choses à ta manière. Maintenant, tu es prêt à accomplir MON plan. Tu es prêt à entrer à mon service. »

On ne peut qu’imaginer les pensées qui traversèrent l’esprit de Moïse tandis qu’il abandonnait sa volonté à Dieu. Ressentant la douce présence de son Seigneur, son conflit intérieur s’apaisa. Il put enfin dire : « Me voici, Seigneur. Je suis ton serviteur. Emploie-moi à ton service, mais conduis-moi tout le long du chemin. »

Comme cela est vrai ! Dieu n’appelle pas ceux qui sont déjà formés ; il se charge de former les appelés.
 
 Réagissez à cet articleLisez les commentaires de nos lecteurs
______________________________
 
Par Naomi Castro. Copyright 2009, GraceNotes. Tous droits réservés. L'emploi de ce matériel est assujetti aux règles d'utilisation. Traduit par Louise Geiser. Les citations bibliques sont empruntées à la nouvelle version Segond révisée, 1978.


SiteMap. Powered by SimpleUpdates.com © 2002-2016. User Login / Customize.